Et soudain … le bonheur !

Il y a des bonheurs que l’on espère, que l’on attend, pour lesquels on se bat.

Si la naissance d’un enfant peut sembler pour certains la chose la plus commune du monde, pour d’autres c’est un chemin parfois semé d’embûches. Une route sinueuse entre le moment où le rêve prend forme et celui où il se concrétise.

J’ai bien des défauts, mais si il y a une chose dans mon caractère que je ne changerai pour rien au monde, c’est cette petite voix qui ne me fait jamais renoncer au bonheur et me montre les arcs en ciel au bout des couloirs sombres.

Et te voilà, mon arc en ciel.

Il aura fallu deux jours et une nuit de labeur pour préparer ton arrivée spectaculaire.

Par la fenêtre, j’ai regardé la neige tomber à gros flocons et recouvrir Paris d’un manteau blanc. Peut être que la ville préparait sa toile blanche pour que tu viennes recouvrir mon monde de couleurs.

Des heures et des heures d’attente où il ne se passait rien. Le bruit de ton coeur sur la machine. Ton papa qui faisait les cent pas.

Il a bien failli te rattraper au vol d’ailleurs ton papa. Tu as décidé d’arriver toute seule sur terre sans que maman ne t’aide du tout. Tu as fait courir les puéricultrices et les sages femmes qui ont juste eu le temps de te prendre dans leur bras.

Tu es née de mon rire. Je ne croyais pas que c’était possible de mettre au monde un enfant dans un éclat joyeux. Je m’étais tellement préparée à la souffrance des dernières secondes.

J’ai bien l’impression que tu nous réserves bien d’autres jolies Surprises mon petit arc en ciel.

Je t’aime déjà si fort Norah.

Maman

 

 

Béguin Arc en ciel Bonjour Lucien / Gigoteuse personnalisée Simone et Roméo

Hôtel Molitor Paris en amoureux

24h en amoureux avant l’arrivée de bébé

Pris dans les préparatifs de l’arrivée de bébé, il y a parfois quelque chose à laquelle on ne pense pas: se ménager des moments en amoureux. Encore plus sans doute quand on a déjà un ou plusieurs enfants.

Avant la naissance, voyager ou prévoir des instants en amoureux

Nous avons eu peu de temps pour nous seuls depuis deux ans avec l’arrivée dans nos vies de notre petite ogresse. Nous l’avions anticipé et c’est pourquoi nous avons beaucoup voyagé avant sa naissance (notamment quand j’étais enceinte à Bali). Il n’est pas évident pour tout le monde de faire garder ses enfants. Pour nous c’est vraiment très très compliqué donc ce n’est souvent que dans les cas d’urgence.

Cette fois, nous avons fait une petite exception car nous avions vraiment besoin d’un temps à deux. Et nous avons réussi (miracle ! Merci parrain ! ) à faire garder notre puce 24h. Ça n’était jamais arrivé ! Alors autant vous dire que nous avons profité de chaque seconde.

Pour Noël j’avais donc choisi d’offrir cette petite échappée du quotidien à mon amoureux. 24h c’était un peu juste pour quitter Paris, et puis avec mon gros bidon… Qu’à cela ne tienne, j’avais une idée en tête. Je suis passée par le site staycation qui propose le mercredi de superbes offres pour découvrir des hôtels parisiens incroyables la nuit du dimanche. J’étais déjà passée par eux pour aller au Da Vinci.

 

S’évader du quotidien sans sortir de Paris

Mon choix s’est porté sur le célèbre hôtel Molitor. Un lieu mythique à l’architecture incroyable. Un spa. Deux piscines. Des expo d’art contemporain. Un restaurant. Bref: tout ce qu’il fallait pour passer un moment de détente sans avoir à sortir de l’hôtel.

La piscine intérieure a été pour moi un vrai moment de détente, idéale pour me relaxer sans sentir le poids de mon énorme ventre. J’en ai profité le soir même, et j’y suis retournée le lendemain matin pendant que l’ogre testait le hammam.

J’ai adoré visiter les cabines de la piscine où se dissimulent des oeuvres d’art. Des artistes contemporains ont en effet été invités à les investir. On rentre dans certaines, pour d’autres on est comme des voyeurs qui regardent dans le hublot de la porte. C’est drôle et j’ai fait de belles découvertes. Ça m’a fait du bien car depuis quelques mois je suis trop fatiguée pour visiter des expositions.

Le repas au restaurant était une bonne surprise. Nous avons dîné en amoureux en prenant le temps de papoter longuement. Les plats étaient savoureux et très bien présentés. Et le petit déjeuner a été l’un des meilleurs que j’ai pu tester en hôtel. Plus proche du brunch d’ailleurs tellement il y a avait le choix. Bref je vous recommande le Molitor les yeux fermés (et cet article n’est pas sponsorisé !)

Les serres d’auteuil

Le lendemain, nous avons fait un tout petit détour avant de rentrer pour visiter quelques minutes le jardin des serres d’Auteuil. Nous n’y sommes pas restés longtemps car je peinais avec mon gros bidon, mais nous avons bien l’intention d’y retourner en famille. Cet endroit est vraiment magnifique. Et en effet, en ce lundi matin il n’y avait personne. C’était une vraie coupure pour nous les citadins.

Je vous laisse avec d’autres photos de ces 24h magiques !

Et vous, des moments en amoureux avant l’arrivée de bébé ?

 

Moments en amoureux avant la naissance de bébé

Atelier art visuel collage avec bébé

Recycler les dessins de bébé pour faire un collage

Si comme moi, vous commencez à être envahi par les oeuvres de vos enfants, ce billet pourrait vous intéresser. Ma fille de deux ans fait énormément de dessins, à la crèche ou chez nous, et cela me faisait mal au coeur de les jeter. J’ai donc réfléchi à une solution pour les convertir en atelier d’art visuel.

Je vous propose ce petit atelier à réaliser avec votre enfant. Nous on a créé une « oeuvre » pour papi. Vous allez voir, c’est tout simple et il n’y a pas besoin de beaucoup de matériel.

Attention. Si vous n’êtes pas habitués à faire des « arts plastiques » ou « arts visuels », il faut le savoir: jusqu’à la fin de la maternelle, bien souvent pour avoir un « résultat » autre que de l’expression libre, cela va vous demander un peu de préparation et surtout d’aider l’enfant. C’est l’expérience de mes anciens métiers de professeur, animatrice et médiatrice culturelle qui parle. Mais ce n’est pas toujours long. Et cela vous permet de passer un moment de qualité avec votre enfant.

En tout cas, nous on a adoré ce moment mère fille. Et il me tarde d’avoir accouché pour avoir de nouveau l’énergie de ces moments là. On avait aussi beaucoup aimé pour ses un an la réalisation des empreintes.

Le matériel pour cet atelier d’art visuel :

* Des dessins d’enfants dont on veut se débarrasser

* des ciseaux

* du scotch (ou de la colle pour des enfants plus grands)

* des gommettes

* une grande feuille (un peu épaisse dans l’idéal, de couleur si vous avez, sinon blanche fera l’affaire)

* des feutres, pastels ou crayons de couleur comme vous le sentez

Étape 1: Le tri

D’abord il faut faire un grand tri ! J’en ai stocké une grande partie dans une pochette, pour les souvenirs, en notant bien au dos la date. Ensuite, au lieu de mettre les autres à la poubelle, on les garde pour l’activité. Là comme je souhaitais que l’activité dure un peu. J’ai pris deux dessins qu’elle avait déjà fait, et je lui ai demandé d’ajouter des couleurs au feutre. Ainsi que sur la grande feuille.

Étape 2: Le découpage

Découpez les feuilles dessinées en bandes de différentes tailles (largeur et longueur).

Si votre enfant est tout petit c’est une partie dont vous allez vous charger. En général, en maternelle, les enfants peuvent commencer à le faire seul. Si c’est avec un enfant de deux ans comme ma fille, je vous conseille de ne pas faire des bandes trop fines ou courtes.

Etape 3: Le collage

C’est le moment où votre enfant va coller les bandes sur la grande feuilles, les unes sur les autres. Pour un tout petit, on laisse le « free style ». On aide à coller les morceaux de scotch pour maintenir les bandes.

Pour un plus grand, on peut proposer de tresser les bandes. De les coller dans un même sens. De les mettre bout à bout. Bref il y a différentes possibilités. Et là on les laisse utiliser la colle.

Etape 4 : la couleur

On peut à ce moment là donner des feutres, pastels, crayons de couleur à l’enfant pour qu’il rajoute quelques couleurs sur son oeuvres. Si il est en maternelle on peut aussi lui demander de colorier autour des bandes, rajouter des motifs ou du graphisme. Des choses que l’on fait en atelier d’art visuel à l’école.

Etape 5: les gommettes

Une étape chouette surtout pour les petits. A mettre partout où uniquement sur les bandes.

Et voilà !

Pas bien compliqué cet atelier d’art visuel non ! Un résultat chouette, un moment sympa, et une pile de dessins en moins.

Bilan et stratégie blog

Que s’est-il passé sur le blog en 2017 ?

Début janvier, pour moi c’est l’heure de me poser un peu pour prendre du recul sur l’année passée et sur ce blog en particulier . Peut-être que pour vous aussi ? Car les bonnes résolutions c’est bien, mais pour pouvoir en poser il faut déjà savoir ce que l’on peut améliorer. Et le domaine du blogging ni échappe pas.

L’année dernière, le bilan était une sacrée étape car l’année 2016 m’avait permis de reprendre ce blog et lui donner un tout autre visage, plus en accord avec ma vie d’aujourd’hui.

En 2017, je crois que j’ai plus été dans l’expérimentation et le tâtonnement. Reprendre tout depuis le début ce n’est pas une mince affaire. Voilà donc les petites choses que j’ai mises en place, parfois avec succès, parfois un échec cuisant.

Les réseaux sociaux

En début d’année dernière, je me suis fait un petit tableau pour voir mois par mois l’évolution du nombre d’abonnés sur mes réseaux sociaux. C’est quelque chose à laquelle je ne portais pas du tout attention les années passées. Mon petit noyau de lecteurs fidèles m’était bien suffisant. Je ne dis pas du tout qu’il ne l’est plus d’ailleurs. Cependant, je suis bien forcée d’admettre que les règles du blogging ont bien changé depuis que j’ai démarré en 2009. Du coup j’essaie de m’adapter et d’évoluer. Et là, ça a été la méga surprise. Tout au long de l’année, vous avez été de plus en plus nombreux à me lire et à me suivre. Alors je vous dit un grand MERCI !

Instagram

www.instagram.com/sophieogresse

J’ai ouvert mon compte en août 2016. En janvier 2017, vous étiez environ 800 à suivre quotidiennement nos petites aventures en noir et blanc. Aujourd’hui, vous êtes plus de 2340. C’est fou ! Alors certes je suis loin d’être une « influenceuse » avec un compte à 4 chiffres, mais les échanges que nous pouvons avoir là-bas sont merveilleux. Je ne compte pas fermer mon blog pour autant, car ce sont deux supports d’expression différents pour moi (l’un par l’image, l’autre par les mots). Mais quelles belles rencontres j’ai pu y faire ! Je trouve qu’il y a une vraie solidarité entre mamans là bas et beaucoup plus d’échanges que sur les autres réseaux. Bref vous l’avez compris, c’est vraiment devenu mon réseau préféré !

Avec d’ailleurs toutes les nouvelles règles de facebook dont je vais vous parler en dessous, je vous invite d’ailleurs à m’y rejoindre si vous êtes adeptes de surprises car je crois que maintenant c’est là bas que j’en organiserai pour vous.

Facebook

www.facebook.com/ogressedecompagnie

On y arrive. La partie échec. Alors là franchement, c’est pour moi un sujet d’exaspération dont vous lecteurs n’êtes nullement responsables. Facebook ne cesse d’ajouter des règles pour compliquer la vie des blogueurs et nous mettre des bâtons dans les roues. Et si on n’a pas de budget pour payer des publications sponsorisées, on n’a casiment aucune chance d’être vu, les articles relayés, et donc d’être lus. Et comme vous le savez, je ne gagne pas un sou avec ce blog, c’est du bénévolat complet. J’ai déjà engagé quelques frais qui pour vous sont invisibles. Hors de question que je paie pour être lue. Je compte donc sur toi lecteur pour me soutenir. Tu n’as pas grand chose à faire ceci dit: un like sur une publication, un partage d’un article sont pour les blogueurs de petits cadeaux que tu lui fais et lui permettent d’être lus.

J’ai fait là-bas quelques concours pour vous cette année. Malheureusement, je crois que cela n’arrivera plus souvent. Car on n’a plus le droit de demander aux participants de s’abonner, d’inviter ou de partager. Ce qui du coup rend les choses compliquées pour nous pour chercher des marques ou créateurs partenaires pour vous gâter…

Alors que faire? Je vais lancer quelques rendez-vous ce mois-ci pour relayer mes articles. Tous les soirs à 20h, une redécouverte d’un article (comme certains ne sont pas vus) et un récap une fois par semaine des nouveaux articles de la semaine. On va bien voir si cela marche. Sinon, je pense que je repartirai sur le rythme d’avant, une publication seulement en cas de nouvel article, et je me consacrerai à mes autres réseaux sociaux. Car c’est bien chronophage tout ça !

Twitter

www.twitter.com/ogressecie

Le réseau qui m’amuse. Vous êtes 4 fois plus nombreux à m’y suivre. Rien de fou fou hein. Ce réseau je dois l’avouer ne m’apporte rien ou presque en terme de visibilité. J’y discute casi chaque fois avec les 10 mêmes personnes. Mais j’y suis devenue accro aux GIF. Le fait d’y être peu suivie me donne finalement une certaine liberté pour faire le clown ou m’exprimer de façon très spontanée.

Pinterest

www.pinterest.com/ogressecie

La révélation de la fin d’année ! La giga surprise même !

J’ai un combat permanent je dois bien l’admettre entre l’envie d’être lue et celle de ne pas gêner. Et faire la promotion constante de mes articles, me vendre quoi, j’ai bien du mal. Certaines le font très bien. Moi j’ai toujours la peur d’embêter tout le monde et je réfléchis toujours à dix fois avant de cliquer, quand bien même je sais que certains posts ont pu passer inaperçus (comme je l’écrivais plus haut). Pinterest, c’est un réseau que j’adore et depuis des années. Qui m’a beaucoup servi dans la vie quotidienne comme source d’idées et d’inspiration notamment en déco ou pour l’organisation de fêtes. J’avais entendu certaines blogueuses parler du potentiel en terme de « trafic » mais je ne savais pas par quel bout commencer et ce que j’avais essayé ne marchait pas du tout. L’ebook de Safia (Mytrendylifestyle) a été la révélation. En l’espace d’un mois mes statistiques se sont envolées et ont atteint des paliers que je ne pensais pas avoir avant au moins un an de travail acharné. Maintenant, c’est de ce réseau que provient le plus de lecteurs chaque jour. Ils sont plus anonymes c’est vrai. Mais cela fait bien plaisir !

La newsletter

https://www.ogressedecompagnie.fr/2016/11/14/la-newsletter-arrive/

Le petit goût de pas fini. J’avais démarré l’an passé la création d’une newsletter mensuelle. J’y avais mis beaucoup de coeur à l’ouvrage. Design, contenu spécifique, petites surprises avec des partenaires, et je prenais la peine chaque mois de réaliser un coloriage rien que pour vous. Il faut bien se remettre en question et je dois dire que cela a été un échec. Vous êtes peu d’inscrits. Comme c’est quelque chose que j’aimerai tout de même développer. Il va falloir qu’en 2018, je réfléchisse au pourquoi du comment. Sans doute avec la création d’un ebook. Mais quel serait le sujet ??? Bref ça cogite là-dedans.

Le SEO

Le quoi ? Si vous n’êtes pas blogueur, ce terme ne vous dit peut être rien du tout. En gros c’est les petites choses techniques à mettre en place sur un blog pour que google vous envoie des lecteurs qui font des recherches. Et pour moi c’est vraiment dur dur ! Déjà parce que cela prend un temps pas possible. Ensuite, parce ce que j’ai toujours été très spontanée dans ma façon d’écrire, donc penser mots clés ça me gonfle. Ensuite parce que déjà cette année j’ai terminé de rappatrier sur ce blog tous mes anciens articles depuis 2009. J’ai d’ailleurs cru ne jamais en venir à bout. Alors maintenant il faut que je les reprenne un par un pour faire les yeux doux à google… bref le chantier continue!

Les partenariats

https://www.ogressedecompagnie.fr/2016/10/05/les-partenariats-mon-blog-moi/

Cette année, j’ai eu la chance de pouvoir faire quelques partenariats (non sponsorisés je le rappelle). Le fait que vous soyez de plus en plus nombreux et à me lire et à me suivre ouvre la porte des opportunités et me permettre de vous gâter. Et j’adore ça.

Je vous avais déjà expliqué ma ligne de conduite, et je compte maintenir ce cap.

Un blog collaboratif

Autre échec de cette année, ma participation à un blog collaboratif. Je m’étais dit que ce serait sympa d’ouvrir mon champ des possibles et de ne plus être seule. La perspective de faire partie d’une équipe de blogueuses après toutes ces années seule derrière le clavier me plaisait beaucoup. J’ai donc rejoins la team des Capricieuzes. Je ne regrette pas du tout cette expérience car j’y ai fait de très belles rencontres. Je pense que l’échec vient du fait que nous n’y avions pas toutes les mêmes objectifs ni la même envie, ou le temps à y consacrer. Du coup, pour ne pas perdre le travail accompli, je vais rappatrier mes articles ici. Et j’aimerai beaucoup y reprendre ma rubrique sur les interviews de créateurs car c’est quelque chose qui me tiens à coeur, et j’avais encore à partager de belles rencontres…

Des rencontres pour de vrai

Cette année, ma petite puce étant à la crèche en journée, j’ai pu davantage me libérer pour participer à des événements et des rencontres avec d’autres blogueurs. Parfois, j’ai aussi du annuler au dernier moment car on est jamais à l’abri d’un virus chez bébé ou d’une grève de la crèche quand on est maman. C’est toujours un peu frustrant mais on connait ses priorités.

Ce retour à la vie sociale m’a fait le plus grand bien. Par contre faire garder bébé le soir est toujours aussi compliqué et cela ne risque pas de s’arranger… Du coup, j’espère pouvoir emmener mon bébé tout neuf en écharpe comme je le faisais avec Salomé car ces moments là sont précieux.

Merci à ceux qui ont croisé ma route cette année ! Quel bonheur de vous rencontrer pour de vrai !

Vie privée et vie de blogueuse

Je vous parlais à l’instant du moment où le virtuel rejoint la réalité. C’est le dernier point que j’aborderai ici dans ce billet fleuve.

En avril, je me suis aperçue que quelqu’un de très malveillant, pour ne pas dire autre chose, tentait de se servir de ce blog comme arme contre moi. Je vous tairais le contexte ici de l’histoire. Ce que je peux vous dire, c’est que cette personne essaie de faire croire que je suis blogueuse pro ou que je me sers de ce blog pour faire de la pub pour des ateliers ou visites guidées que j’animerai. Quiconque lit ce blog sait à quel point ces accusations sont ridicules. Quiconque se renseigne verra que je ne suis plus inscrite sous le régime d’auto entreprise depuis le printemps 2015. Soit un an avant la réouverture de ce blog…

Donc quand je fais des choses c’est toujours dans cet esprit de partage.

Le fait de savoir que des gens aussi néfastes lisent mes aventures en famille pour chercher à me nuire me dégoûte profondément.

Il y a donc certains sujets que je tais ici. Tellement de choses que j’aimerai partager avec vous. Parfois cela me frustre d’être obligée de bloquer mon écriture.

Mais rassurez vous. Je ne compte pas m’arrêter d’écrire. J’écrirai même encore plus fort en 2018 !

Ce qui ne te tue pas te rend plus fort.

C’est bien ce que l’on dit non ?

 

MERCI

Merci à vous pour cette belle année et pour votre soutien, vos encouragements, vos commentaires qui me réchauffent toujours.

Je vous souhaite de jolies découvertes et bonheurs pour 2018.

 

Bilan blog 2017 envers du décor

Cet article fait partie du rendez-vous mensuel d’écriture L’envers du décor pour vous faire découvrir les coulisses du blog. Si vous êtes blogueurs et que ce rendez-vous vous intéresse, je vous invite à lire ce billet de présentation sur le blog Sur un petit nuage.

Faire le bilan et améliorer son blog en 2018

Séance photo enfant famille paris

Instantanés de décembre 2017

Le mois de décembre, c’est souvent l’occasion de faire un petit bilan de l’année écoulée, et pourquoi pas pour les optimistes de prendre de bonnes résolutions.

Pour le moment pas de bilan pour moi, même si je pense en écrire un bientôt mais plutôt accès blogging, mais plutôt une douce plongée dans les souvenirs du mois passé pour se redonner un peu d’énergie. Toujours positiver, c’est mon credo . Ce n’est pas toujours facile. Je n’y arrive pas à chaque coup, mais j’ai envie de partager avec vous les jolis moments de décembre.

E-fluent

Je triche un peu car cet événement a eu lieu fin novembre. Je pensais devoir annuler au dernier moment, comme j’ai du le faire pour l’anniversaire de Mumtobeparty, ou mes trente ans d’ailleurs, à cause de vilaines douleurs aux côtes, dos et aux épaules après avoir porté ma coquine. Rien de grave mais assez invalidant pendant quelques jours. Finalement, garder le lit immobile et les anti douleurs m’ont permis d’être sur pied à temps et de pouvoir participer à cet événement que j’avais manqué l’année passée (ou nous étions au Japon). Je ne m’étendrai pas encore ici sur ce que j’y ai fait car j’ai encore l’espoir d’y consacrer un billet entier avec mes découvertes. Par contre ce que je peux vous dire c’est que cela m’a donné du baume au coeur de rencontrer « pour de vrai » les blogueuses avec qui j’échange, certaines depuis 1 an et demi environ, quand ce blog a changé de cap.

Les amis

Mes potes, les copains, ceux de toujours ou rencontré au fil du temps. Les coups de fil pour papoter. Les visites pour un café. Les coups de main. Voilà ce qui a fait ma joie en ce mois de décembre. Pas besoin d’extraordinaire pour être heureux. Être bien entouré c’est peut être ça le secret du bonheur. J’ai partagé des moments simples mais savoureux. Un déjeuner avec mon amie Fanny dans le très beau restaurant Les chouettes. Un café qui s’est transformé en soirée pyjama avec mon amie Zoé. Un repas de Noël avec la bande de l’ogre, toujours aussi déjantée et adorable ! Venez me voir les amis pendant que je couve à la maison mon petit poussin: vous me faîtes un bien fou !

Noël en famille

Pour moi Noël c’est les grandes tablées et la famille réunie. Le père noël et ses cadeaux me laissera bien indifférente si je ne suis pas avec ceux que j’aime. Cette année avait une saveur bien particulière car nous avons fait un noël à l’italienne avec ma belle soeur et sa famille. Nous avons beaucoup ri. C’était simple mais chaleureux. Et nous avons mangé divinement. C’était même génial de découvrir les plats traditionnels italiens tellement différents de la gastronomie française: pizza à la scarole, beignets d’algues, pâtes aux calamars et calamars fris… J’en oublie. Et puis le bonheur suprême c’était quand même de voir Salomé jouer avec son cousin de quelques mois plus jeune. Déjà une belle complicité.

Les souvenirs d’enfance reviennent en décembre

Depuis quinze jours maintenant, ma petite ogresse, mon gros bidon et moi-même sommes en Normandie chez Papi pour les fêtes. L’occasion d’échapper aux inconvénients du petit chantier chez nous pour des travaux. La bonne excuse pour passer du temps dans ma famille. La première semaine a été rude car Papi travaillait et ma petite demoiselle avait une belle énergie. Mais cette semaine était beaucoup plus douce. J’ai pu me faire chouchouter. Me reposer un peu mieux. Avoir de la visite aussi de ma famille paternelle. Ma coquine était ravie de jouer avec son papi et de lui faire des farces. J’aime tellement les entendre rire. C’est pour nous une belle revanche de la vie après toutes les épreuves que nous avons déjà pu traverser. Quand à moi, en attendant impatiemment la venue de l’ogre pendant les week-ends , je me suis replongée un peu dans les souvenirs d’enfance, quelques photos et puis des petits objets forts en symboliques. Certains brodés ou dessinés par ma maman. Je pense en prendre quelques uns dans ma valise pour la chambre des filles.

Une grossesse cocooning

A part les petits couacs dont je vous ai parlé plus tôt, j’ai une fin de grossesse bien plus sereine. Disons que j’ai enfin réussi à mettre de côté certaines choses bien déplaisantes pour me concentrer sur cette petite vie qui pousse et m’accorder de penser à moi, et pourquoi pas même à des choses futiles mais qui me font du bien. Je commence à entamer quelques démarches pour une préparation à l’accouchement. Je pense me tourner vers la sophrologie au vu des recommandations des médecins qui me suivent à la maternité. L’ogre et sa famille aussi m’ont offert pour mes 30 ans un délicieux massage prénatal à domicile. Je vais essayer de renouveler ce genre d’expérience que je n’osais pas m’accorder jusque là. Et puis il y a eu la merveilleuse séance de photo grossesse avec Laure Duchet. Un moment que j’ai vraiment savouré et dont les souvenirs vont rester. Je vous en parlais d’ailleurs sur le blog dans mon dernier article avec les jolis clichés.

Et 2018 ?

Pas vraiment de bonnes résolutions pour l’année à venir mais beaucoup de choses encore à préparer pour l’arrivée de notre petite deuxième. La paperasse, la valise de la maternité, l’aménagement des chambres (la nôtre et celle des filles) les vêtements de naissance… On ne va pas chômer en janvier et décembre était déjà bien rempli. La seule chose que j’ai finalisé après moult changement c’est la liste de naissance. Et là j’ai fait ma liste de petites commandes. Mais j’aimerai que tout soit près d’ici une quinzaine de jours, car quand je vois la taille de mon bidon je me dis que bébé pourrait arriver bien avant février !

Je vous souhaite une très belle fin d’année 2017 et un très beau réveillon.

 

Et n’hésitez pas à me rejoindre sur instagram, le réseau où je suis la plus présente 😉

Instagram compte thème famille enfant en noir et blanc