Idées de cadeaux de noël pour adulte

9 idées de cadeaux pour les grands

Alors ? Ou en êtes vous de vos emplettes de Noël? La hotte du père Noël est elle remplie ou cherchez vous encore quelques présents pour vos proches ?

Je vous ai proposé il y a peu de temps des idées de cadeaux pour les petits (0-3 ans) et des pistes de présents pour des adeptes du zero déchet et des cadeaux éco responsables voici une sélection de cadeaux pour adultes qui change un peu de l’ordinaire.

Je vous ai mis ici mes coups de coeur sur la boutique cadeauxfolies.fr qui propose des idées cadeaux très variées. De quoi gâter toute la famille. Il y a des cadeaux drôles, faisant référence à des séries ou films de la culture populaire comme Harry Potter ou Game of thrones mais aussi des licornes à foison ou des objets pour la maison. J’ai choisi ici plutôt des choses en bois, à fabriquer ou des objets pour la maison qui me correspondent plus. Mais fouillez sur le site, ça vous donnera sans doute des pistes si vous êtes encore à la recherche d’idées pour certains cadeaux de Noel, y compris les petits cadeaux pour les petits budgets.

 

Cadeaux de noël pour adultes

 

1. Une platine vinyle valise rétro : On a récupéré quelques vinyles qui trainaient dans les caves de la famille… ce tourne disque me fait de l’oeil !

2. Lampe de bureau DIY: Petit coup de coeur pour cette lampe en bois à fabriquer soi même. Parfaite pour un bureau ou à détourner sur une table de chevet.

3. Cafetière italienne : Avoir une belle soeur italienne, c’est se laisser envouter par son café. J’envisage sérieusement d’acheter ce genre de cafetière pour remplacer la machine à capsule au quotidien. A voir si elle est compatible avec les plaques à induction.

4. Un projecteur en carton pour smartphone: Chez nous, il n’y a pas de télévision. Nous avons pour projet d’avoir un jour un grand projecteur. En attendant je trouve celui là en carton super sympa.

5. Instax mini : On avait acheté un polaroid pour notre mariage qui avait fair fureur auprès de nos invités, je trouve que c’est chouette d’en avoir un. Il faudrait d’ailleurs que je pense à sortir le nôtre plus souvent pour garder de jolis souvenirs.

6. Un projecteur d’étoiles à assembler : rêver en attendant qu’il fasse assez beau pour dormir à la belle étoile.

7. Un kit de survie Jeune papa: Une petite pensée pour les futurs papas, si vous en avez dans votre entourage.

8. Serviette Rockstar: La serviette de table pour remplacer le sopalin moche et poluant. On ose la couleur et le fun.

9. Un appareil photo instantané Lomo :  Dans le même esprit que le polaroid, cet appareil photo Lomo a l’air très beau. J’adore son design vintage.

 

Et pour finir en beauté, le site cadeauxfolies.fr me propose de vous offrir avec un bon d’achat de 20€. Rendez vous sur mon compte instagram demain soir pour y participer.

 

 

 

Quel cadeau offrir à un adepte du zero déchet ou éco-responsable ?

Avec les fêtes de fin d’année, arrive un sacré dilemme quand on cherche à changer d’habitude. Pour ma part, c’est un vrai casse tête car je ne peux pas obliger ceux qui sont autour de moi à changer également leurs envies et je cherche donc à leur faire plaisir quand j’offre quelque chose. Je m’adapte donc à l’envie de celui que je veux gâter, sans jugement. Quand j’ai le champ libre, j’essaie de trouver des solutions alternatives. Je vous le dis tout de suite, les habitudes ont la vie dure pour moi aussi.

De l’autre côté quand je reçois des cadeaux qui ne correspondent plus à ce que j’aimais avant car j’ai pris conscience de leurs conditions de production ou de ce en quoi ils étaient fait … et que j’ai pris la décision de ne plus les utiliser… Je suis bien embêtée. Je ne me vois pas les refuser alors que l’attention est si gentille.
Alors je me suis dit que je n’étais peut être pas la seule à ne pas savoir comment faire.

Je vous parle ici des pistes que j’ai trouvé.

 

Cosmétiques / beauté bio

A la place d’une carte cadeau Marionnaud, des produits Yves Rocher, ect… optez pour des marques comme Lamazuna, les savons artisanaux d’Orély (que j’aime beaucoup), les eaux florales et huiles essentielles Essences naturelles Corse dont j’ai visité les plantations en juin dernier. J’ai répéré aussi Druydes et Cozie (mais je n’ai pas encore testé). C’est plus difficile de trouver du bio dans les grandes enseignes (il y a tout de même Sanoflore que j’utilise depuis 10 ans avec quelques produits dans des contenants en verre).

Pour le quotidien, les produits Comme avant ou les Tendances d’Emma sont des valeurs sûres. Vous y trouverez des kits zero déchet (produits d’hygiène solides chez l’un, cotons lavables démaquillants, lingettes, serviettes  ect chez l’autre).

Pourquoi pas un atelier chez Aromazone pour créer ses propres produits. On m’a offert ce cadeau pour mon anniversaire et j’en étais super heureuse. En plus de repartir avec un produit sain sans cochonnerie dedans je vais apprendre à le fabriquer pour pouvoir le faire chez moi.

Les cadeaux déco / jouets

A la place d’un cadeau déco ikea, alinéa, ou n’importe quel autre magasin de déco… optez pour un objet chiné en brocante ou chez emaus ou faites appel à un petit créateur (etsy regorge de merveilles).

Pour les jouets, adieu les grosses enseignes pleine de plastique on se tourne vers des jouets en bois chez nature et découvertes ou alors là encore on en prend de seconde main.

Cadeaux reçus à la naissance de Norah: illustrations Stephanie Chéron Cielecki, chaussons Un thé à la rose et mobile déniché sur etsy

Un genre de cadeaux différent

Et si on offrait plutôt un cadeau immatériel comme une sortie (théâtre, concert ect), une carte cadeau pour aller au cinéma, ou la fameuse box weekend/ loisirs si on n’a vraiment pas d’idées.

Offrir un livre est toujours une bonne idée. On essaie autant que possible de les acheter chez des libraires indépendants ou alors pourquoi pas des livres d’occasion. Dans les éditeurs qui s’intéressent à ce genre de sujet, il y a Terre vivante par exemple.

Une autre façon d’acheter ou d’offrir

Pour les vêtements et les accessoires, pourquoi pas chiner une belle pièce vintage ou dans un dépôt vente ou alors de nouveau faire appel à un petit créateur. Ce n’est pas forcément plus cher.

Pour les cadeaux gourmands, adieux les boites en chocolats classique. Si on peut on fait des biscuits ou des chocolats qu’on offre dans un pot en verre ou une boite en fer. Et en plus votre budget vous dira merci. Si on n’a pas le temps ou l’envie de cuisiner on tente de trouver un chocolatier qui n’emballe pas dans du plastique et c’est déjà pas mal. Mieux vaut moins de chocolats mais de meilleure qualité.

Si vous êtes en quête d’un site qui regrouperait plein d’idées cadeaux dans cette optique Bio / engagé, il y a aussi le site brindille.fr . Je vais bientôt tester et je vous ferais un retour. J’ai découvert là bas plein de marques que je ne connaissais pas comme everearth ou Goki pour les jouets enfants, les cosmétiques zao ou Karawan… A suivre

Et le paquet cadeau alors ?

Pour les emballages: on récupère d’anciens emballage, du tissus (emballage cadeau façon japonaise, le furoshiki qui est très à la mode) des journaux ou du papier kraft (bio dégradable). Vous trouverez des petites idées dans l’article que j’avais écrit sur les paquets cadeaux.

 

Avez vous également des envies différentes pour ce noël ?

 

Et si c’était la fin du monde?

Demain, deux grandes marches vont avoir lieu à Paris. D’un côté les gilets jaunes qui protestent contre le pouvoir d’achat qui décroît d’années en années pour les classes moyennes et les plus pauvres. De l’autres, les femmes qui s’indignent contre les violences qu’elles subissent.
Si on regarde au delà de notre France chérie, on ne peut pas passer à côté des colères qui grondent et de l’état de notre monde. Quand on est parent, peut être que cela nous questionne encore davantage.

Hier les mots ont été prononcé par Nicolas Hulot « Fin du monde ».

Ça fait peur ! Pas seulement pour nous mais pour le futur de nos enfants.

Et pourtant, pas de fatalisme. Nous pouvons encore préserver ce qu’il y a à préserver. Mais comment ?

Je crois que l’un des sentiments les plus forts que l’on a en devenant parent, hormis l’amour bien entendu, c’est la responsabilité qui nous incombe. Autrefois, il s’agissait de s’assurer que l’enfant serait nourri, vêtu, en bonne santé. Après, la question de l’éducation aussi est venue s’ajouter. Pouvoir permettre à son enfant de gravir l’ascenseur social par les études pour lui permettre de vivre mieux que soi. Et puis, la question du bien être de l’enfant depuis quelques années a pris (et c’est tant mieux) son essor. Etre à l’écoute et bienveillant.
Toutes ces questions sont toujours d’actualités et donnent bien du fil à retordre aux parents qui font de leur mieux pour essayer de tout conjuguer.

Maintenant l’enjeu ça devient carrément la survie de notre espèce. Et là clairement on se demande si c’est un défi que nous pouvons relever.

Quand nous nous étions enfant, pour nous sauver de la fin du monde, il y avait toujours dans les histoires un super héros ou un homme incroyable comme Bruce Willis prêt à se sacrifier pour sauver la terre d’une météorite. Mais face à nous même qui nous sauvera ?

Cette question donne le vertige.

J’ai l’impression que nous sommes de plus en plus nombreux à vouloir changer notre mode de vie et essayer de faire notre part. Cela n’a rien de simple car cela va à l’encontre de tout ce que nous avons appris. Il nous faut changer la façon dont nous vivons depuis notre naissance. Tout le monde n’est pas prêt ni à l’entendre, ni à agir. Je ne juge pas. Il faut aussi entendre ceux dont la préoccupation première est de gérer un quotidien avec très peu de ressources.
J’ai la chance de vivre en centre ville avec les transports en commun et les magasins bio à proximité. Mais je pense que nous pouvons tous changer en douceur quelques mauvaises habitudes même si ce n’est pas possible financièrement de changer tout de suite tout notre mode de vie, même si nous sommes pris par le temps. On parle de 2 ans et demi pour éviter le pire pour notre monde.

Pour ma part, je suis aussi face à mes contradictions. J’achète en vrac mais en cas de fatigue je cède aux repas à emporter et leurs emballages. Je prends une douche mais parfois trop longue. Je me lave au savon de marseille mais j’utilise du shampoing sec régulièrement. Je commande du fait main mais il m’arrive faute de budget d’acheter des vêtements made in china ect ect…
Et à chaque écart maintenant je culpabilise en pensant à mes filles, ce qui ne me serait pas venue à l’idée il y a 3 ans…

Le temps presse. 2 ans et demi c’est un laps de temps si court pour changer nos vies.
Et pourtant c’est l’âge de ma fille aînée. En deux ans et demi elle a appris à marcher, parler, sauter, courir et faire fleurir son imagination.
En 9 mois, ma cadette a tellement grandi, s’ouvre au monde, communique, explore, tente des choses.
Je me dis que si nous nous inspirons de nos enfants nous pourrons peut être nous aussi faire des merveille pour grandir avec le sourire.

Et vous ? Ou en êtes vous de vos réflexions ?

 

 

Le temps nécessaire


A l’heure où l’on court partout. Où chaque jour les scientifiques font de nouvelles découvertes. Où la notion de progrès commence à nous questionner sur les enjeux écologiques pour notre monde. Nous voyons fleurir gentiment les quêtes de la pleine conscience et du temps pour soi.

De plus en plus, dans nos vies bien remplies, nous nous tournons vers des pratiques que nous aurions vues comme saugrenues ou carrément hippies il y a quelques décennies. La sophrologie, le yoga, la méditation font de plus en plus d’adeptes. Mais parallèlement aussi l’injonction au bonheur, à la bienveillance et à la sérénité intérieure.

Cela me gêne. Et pourtant je suis moi même adepte de certaines de ces techniques et je fais de mon mieux pour être quelqu’un de positif au quotidien. Ce qui me gêne ce n’est pas cette quête de bonheur ou de bien être, mais l’injonction à être dans cette démarche et surtout l’oubli que pour chaque individu les notions de bonheur et le chemin pour y parvenir sont divers. C’est pour moi aussi nier que la vie n’est pas linéaire mais qu’il y a des imprévus. Et dans ce discours là, souvent culpabilisant à trop en imposer, le temps nécessaire pour y faire face.

Je m’explique.

A la fois, sont mises en valeur les techniques de relaxation et de temps pour soi. Par exemple, on conseille de prendre chaque jour 5 minutes pour méditer. Et paradoxalement, lorsqu’un événement traumatique important vient s’immiscer dans le quotidien, on demande très vite à l’autre de « passer à autre chose ».

C’est quelque chose que j’ai vécu personnellement à chaque deuil ou étapes difficiles ou bouleversantes de ma vie (rupture, fin brutale d’un travail, accouchement aussi car c’est un chamboulement). Et je crois ne pas être la seule.

Ce que j’ai pu observer c’est que souvent, les premiers jours la parole est écoutée, entendue, recueillie si la personne le souhaite. Et puis ensuite il faudrait passer à autre chose. Seulement cela ne marche pas comme cela.

Nous devrions réfléchir à pourquoi nous insistons tant pour que l’autre aille mieux aussi vite.
Est ce que nous nous sentons démunis face à sa douleur ? Que nous ne savons pas quoi faire ou quoi dire ? Est ce que c’est parce que nous avons peur que son malheur nous contamine ?
Ça n’a rien d’évident.

Et quand nous traversons nous même quelque chose, prenons nous le temps nécessaire pour nous confronter à nos émotions même les plus négatives, ou est ce que nous les cachons vite vite sous le tapis en espérant qu’elles ne viendront plus nous embêter ?

Dans notre société, il n’y a plus ce temps de creux où nous prenons en nous le temps de traverser ce qu’il y a à traverser. Quand on le fait, cela apparaît presque comme honteux de ne pas « récupérer » aussi vite que cela aurait dû selon les normes imposées. Il faut très vite sortir. Sourire. Oublier. Remettre le masque social.

Il n’y a pas de honte pourtant à vouloir, pendant un temps, rentrer dans sa coquille pour mieux se reconstruire de l’intérieur. Chaque petit pas compte. Il y a des jours avec et d’autres sans. C’est déconcertant pour les autres et pour nous mêmes. C’est un tout cheminement.

Et si souvent autour de nous, des personnes pleines de bonnes intentions tentent de nous forcer la main pour sortir de cette phase, il faut savoir dire que l’on est pas prêt encore. Et c’est dur.

Ce n’est pas refuser la main que l’on nous tend mais simplement la prendre au bon moment.

J’ai décidé de prendre le temps qu’il me faut, pas le temps qu’il faudrait.

Je prends mon temps nécéssaire.

Liste au Père Noël ( 0-3 ans)

A la recherche d’idées cadeaux pour les tout petits à l’approche de Noël ? Moi aussi ! Et pour des enfants de la naissance à trois ans, ce n’est pas une mince affaire.

Noël depuis que je suis toute petite, c’est LA fête que je préfère. 1000 fois plus que mon anniversaire. L’ambiance, la décoration et puis la famille réunie. Petite bien sûr j’espèrais que le père Noel m’apporterait les jouets qui me faisaient rêver, mais j’avais surtout hâte de faire la fête avec mes cousins et de veiller tard autour du sapin. J’ai tellement envie que mes filles aient d’aussi jolis souvenirs d’enfance.

Quand les enfants sont plus grands, j’ai l’impression que c’est plus facile de trouver des idées cadeaux, car après tout, ils ont eux mêmes plein de rêves et font volontier leur liste au père noël pour peu que vous leur laissiez la parole. Pour les plus petits ça se corse. Mais en observant ce qu’ils aiment, ça donne des pistes. Souvent quand nous allons quelque part et que je vois quelque chose qui a l’air de leur plaire je note dans ma tête pour plus tard. Je n’achète pas tout de suite parce que je ne suis pas pour les cadeaux sans raison. Et je ne trouve pas nécessaire non plus de crouler sous les jouets.

D’ailleurs, avec le papa on n’est pas non plus forcément pour le neuf à tout prix et le dernier truc à la mode on s’en fiche. Pour les jeux comme pour le reste certaines choses nous ont été donné de seconde main par nos proches. Et c’est très bien aussi.

Vous allez voir, finalement la liste est assez neutre dans l’ensemble. Je laisse mes filles jouer avec ce qu’elles ont envie sans me soucier de ce qui fait « fille » ou « garçon ». Au jardin d’enfant Salomé se déguise aussi en spiderman et joue avec des voitures donc peut être que ça sera des choses que nous ajouterons à la liste pour son anniversaire. Pour Norah qui a beaucoup de jeux d’éveil, je mise plus sur des livres ou des choses qu’elle pourra garder dans la durée.

 

Des jeux d’imitation pour ma grande de presque 3 ans

Malette de docteur en bois pour soigner les petits bobos

Des déguisements comme une Robe de princesse chez tape à l’oeil mais pas forcément. J’ai eu la chance petite d’avoir ma mère et ma grand mère qui me fabriquaient tous mes déguisements. Moi je ne sais pas coudre. Pour le moment, les déguisements fait par des petits créateurs me paraissent inacessibles en terme de budget.

Des choses qui durent longtemps

Des kapla, la valeur sûre de génération en génération

Un réveil qui permet aux petits de savoir quand on a le droit d’aller réveiller ses parents

Eveiller la créativité

Sac de jeu à colorier qui fait aussi office de tapis de jeu. Parfait pour ranger le bazar de deux trois mouvements mais aussi pour emmener les jouer en vacances

Livre de bain magique avec des couleurs qui apparaissent sur les pages grâce à l’eau

Des cadeaux pour ma petite qui aura 10 mois à Noël

Un coussin range pyjama, pour rendre le moment du coucher tout doux

Un tapis puzzle parfait pour crapahuter pour les bébés

Un coffret à empreinte pour garder des souvenirs des petits pieds ou des petites mains. Une amie nous avait offert ce genre de coffret à la naissance de Salomé et j’avais trouvé ça super .

Des livres d’éveil en noir et blanc

Pas que pour les premiers mois. Donner le goût des livres cela se passe bien avant l’acquisition de la lecture !

Des livres bilingues français /lsf

Pour nous c’est important que nos filles soient sensibilisées à la langue maternelle de leur papa (la langue des signes). Ce n’est pas toujours évident alors les livres sont un bon support.

 

Soyons d’accord, les filles n’auront pas tout ce qu’il y a dans cette liste. Mais ce qui est pas mal, c’est que je fais d’une pierre deux et même trois coups puisque leurs anniversaires sont en début d’année. Il y a d’ailleurs des choses ici qui proviennent de leurs listes de naissance comme certains livres ou le sac de jeu. Nous complèterons donc le moment venu.

 

Et chez vous ? Qu’y aura-t-il dans la hotte du père Noël ?