Ateliers à la loupe Musée en herbe

Ateliers à la loupe au Musée en herbe

Envie de tenter une sortie culturelle à Paris avec des enfants? En ce moment, une belle exposition se tient au musée en herbe qui nous emmène sur les traces d’artistes peintres et sculpteurs célèbres en visitant leurs ateliers. Et c’est accessible pour les tout petits !

Le musée en herbe

Je vous en avais déjà parlé sur le blog, je suis toujours à la recherche de sorties culturelles adaptées aux enfants, même bébés. Le musée en herbe est un endroit que j’adore.
Je trouve que leur projet de rendre l’art accessible aux plus petits est formidable.
De part mon métier de médiatrice culturelle, je sais comment faire avec des petits en musée, mais c’est loin d’être le cas de tous les parents. Et quand on a comme moi une petite tornade comme accompagnatrice, on n’est pas mécontent d’être dans un lieu culturel spécifique pour les petits. Pas de risque de croiser un grincheux qui dit qu’un enfant n’a pas sa place ici.
Ma petite en pleine crise des deux ans n’était pas un ange du tout quand nous y sommes allés. Pourtant, même si je n’étais pas super heureuse de la situation, je ne me suis pas sentie jugée un seul instant par le personnel. Je les ai trouvé au contraire supers patients et à l’écoute. Bébé de 6 mois dans les  bras de papa aussi, aucun souci !
Donc si vous avez des tous petits, n’hésitez pas.

Parfois les musées semblent être des lieux inaccessibles pour les « non connaisseurs » et on ne semble pas bienvenu avec des enfants. Ici c’est tout le contraire. Chaque exposition que j’ai pu découvrir au fil des années m’a beaucoup appris, même en temps qu’adulte travaillant dans ce domaine. Tout simplement parce qu’il y a une approche très ludique et décomplexée de l’art. C’est super agréable aussi bien pour les enfants que pour leurs parents. Les expositions sont en plus sur des thèmes très variés (pas de collection permanente). Donc cela vaut la peine de venir à chaque fois. J’avais ainsi redécouvert le travail d’Invader, d’Hundertwasser, Keith Haring, de Warhol et le personnage de Tintin… C’est vous dire si j’aime le lieu.

L’exposition

J’ai recommencé il y a peu le dessin et la peinture. Je rêve d’avoir mon atelier. J’épingle des images sur pinterest. Je fais des plans sur la comète. J’ai toujours eu cette impression qu’un lieu dédié à son art étant important. Que ça soit en peinture ou en écriture.
Cela m’a beaucoup plu de rentrer virtuellement dans les ateliers de ses artistes de renom par le biais du travail de Damian Elwes.

Celui-ci au fil des années a mené des enquêtes pour reconstituer les ateliers d’artistes, parfois en les visitant quand c’était possible ou à l’aide de photos quand il n’en restait plus grand chose.
J’ai trouvé que les peintures étaient très justes. Qu’elles en disaient beaucoup sur la personnalité de chaque artiste représenté (Basquiat, Warhol, Picasso…). J’ai aimé les détails posés comme des indices.
Du coup le thème de l’exposition était en effet très judicieux car il présente à la fois la démarche d’un artiste contemporain et donne le parfait prétexte pour parler des artistes dont les ateliers sont représentés. Les enfants sont donc amenés à mener l’enquête loupe à la main sur les traces de Damian Elwes. Ce qui suscite tout de suite l’intérêt.

Et le gros bonus comme à chaque fois avec le musée en herbe, c’est les petits jeux qui permettent aux enfants de s’approprier les oeuvres et mieux les comprendre.
L’atelier de Frida Kahlo propose ainsi un puzzle pour reconstituer un autoportrait de l’artiste mexicaine et une commode remplie d’accessoires et de costumes pour se vêtir comme l’artiste.
J’aurai adoré voir ma têtue dans une petite robe mexicaine brodée avec des fleurs dans les cheveux ou un sombrero… Mais vous l’avez compris, elle a un caractère aussi trempé que celui de Frida.
Si vous avez des enfants plus souples, amusez vous ensemble ! Je suis sûre que ça peut être un beau moment de complicité.

La baby visite

Cela faisait longtemps que je voulais tester cette visite mais il fallait pour cela attendre que Salomé soit assez grande. C’est une visite conçue pour les enfants de 2 ans et demi à 4 ans . Si vous avez des enfants plus grands, pas d’inquiétude, vous pouvez faire une visite libre ou alors d’autres visites sont prévues pour eux.
Les dix premières minutes étaient parfaites. J’ai trouvé que la médiatrice était investie dans son rôle et très à l’écoute des enfants en rebondissant sur leurs remarques et en les faisant participer sans que cela ne soit un interrogatoire scolaire.
Pour cette exposition Ateliers à la loupe, les enfants doivent mener l’enquête en collectant des indices dans les oeuvres. J’ai beaucoup aimé que des accessoires leurs soient proposés pour les transformer en petit Sherlock Holmes avec une casquette et une loupe. Ça rend la visite ludique et sympathique dès le départ.
Si je vous dis que c’était parfait les dix premières minutes, ce n’est pas du tout la faute de la médiatrice. La visite dure 30 minutes et je suis sûre que le reste était aussi de qualité.
Ma petite colérique avait du mal à tenir en place, donc j’ai préféré m’éclipser pour ne pas perturber les autres enfants.
Je pense que l’on reviendra quand le terrible two sera moins terrible.

 

Le baby atelier

Ce n’était pas prévu que l’on fasse le baby atelier mais j’ai souhaité le faire car je trouvais ça chouette que Salomé puisse avoir un temps créatif. Il n’y a pas un jour sans qu’elle ne dessine ou fasse des « sculptures » de pâte à modeler. J’avoue que dans notre appartement, je ne me sens pas de me lancer dans le type d’activités que je faisais quand je donnais des cours d’arts plastiques en école maternelle.
La peinture avec des enfants aussi jeune, c’est super mais périlleux question salissure et cela nécessite tout de même un peu d’espace.
Là c’est parfait, le lieu est dédié à cela. Tabliers fournis pour l’enfant et la personne qui l’accompagne. A cet âge là, il s’agit d’un atelier à 4 mains. Je préfère le préciser car je me revois animer ce genre d’ateliers et avoir des parents qui râlent car ils pensaient pouvoir laisser leur tout petit et s’en aller siroter un verre … Non là il s’agit de partager un moment ensemble. Et ça c’est chouette !
Les propositions qui étaient faites étaient en lien avec trois des artistes présentés dans l’exposition: Frida Kahlo, Matisse et Monet.


Rien de fou: de l’encre, du pastel et de la pâte à modeler. Mais avec des enfants aussi petits pas besoin de plus. C’est déjà très bien. Et pour les garder concentré une heure, j’ai trouvé ça parfait de diviser en trois activités.
De nouveau ma têtue n’était pas très coopérative. Elle a une âme d’artiste voyez vous, donc suivre les consignes pour peindre ou coller très peu pour elle. (Je suis un peu comme ça aussi pour le coup ^^). Même si c’était un peu dur pour moi car j’avais peur qu’elle ne renverse de l’encre partout dans un élan créatif, je sais qu’elle a passé un super moment.

On reviendra c’est sûr !

 

Vous l’avez compris, je vous recommande vivement le lieu. Si vous êtes à Paris en cette fin d’été, et que vous ne savez pas quoi faire avec vos enfants, ça peut vous sauver une demi-journée.

Bon à savoir: le lieu est ultra kidfriendly donc table à langer disponible ! Les poussettes sont interdites dans l’exposition mais des portes bébés sont prêtés sur demande 🙂

 

Merci au musée en herbe pour ce bon moment. Et à Déborah de l’agence Brandslovblogs de m’avoir permis de tester la baby visite avec ma coquine.

DEPOSEZ UN PETIT MOT DOUX

Votre adresse mail ne sera pas publié

You Might Also Like

Here you can find the related articles with the post you have recently read.