Une demi année

6 mois, c’est rien du tout et tout à la fois.

Quand on attend son deuxième enfant, on se demande parfois si on l’aimera tout pareil, si on sera aussi émerveillée que la première fois. Pour moi, les choses étaient un peu différentes, plus la grossesse avançait plus je prenais confiance. C’était déjà un tel petit miracle que tu sois là.

Ta grande soeur faisait des « toc toc  » sur mon ventre bien rond. Ton papa regardait le berceau où il avait connu ses premières nuits en se disant que bientôt se serait toi.
Et puis tu es arrivée, trois jours d’attente et pourtant comme une belle surprise. Un final spectaculaire dans des rires de joie.

6 mois plus tard, qu’es tu devenu petit être cher à mon coeur ?

Je pose des mots sur le clavier, et tu es là à côté de moi. Si calme, si souriante. Je n’avais pas l’habitude avec ta soeur de cette sérénité là.
Tu as pris en douceur la place qui est la tienne. Sans cri ni fracas. Tu es là. Tu es toi.
Tu nous fixes intensément du regard et commence à raconter des petites choses à qui prête l’oreille pour les entendre. Si tu sens la personne attentive, tu te lances dans de grands monologue de rrrrhi et de ahhhhh.
Tu montres tes petits progrès. Tu attrapes tes pieds mignons pour les porter à ta bouche. Prends des objets dans tes mains potelées . Te retournes dans tous les sens pour mieux voir ce qui t’intéresse (bien souvent c’est ta grande soeur qui fait une bêtise).
Tu aimes danser la valse avec moi dans le salon. On tourbillonne et tourne tourne tourne. Tu chantonnes comme moi. T’agripes comme un petit koala. Renifle mon cou. Et puis tu mets quelques secondes un petit pouce à mâchouiller dans la bouche avant de le retirer pour ouvrir grand grand cette bouche dans un énorme sourire. Tes yeux deviennent rieurs. Une future chipie ?
Tu aimes le bruit de la mer pour t’endormir. Regarder par la fenêtre les feuilles de l’arbre dans la cour en face qui semblent danser dans le vent. Tu souris dans ton sommeil et cela me fait fondre.
Le bruit de la rue ne te gêne pas. Je crois que tu aimes bien ce tourbillon d’odeurs et de couleurs quand nous partons en promenade. En voyage tu te régales.

J’ai parfois l’impression que tu vois des choses que je ne vois pas ou plus. Ton regard est si profond que tu as l’air d’être une très vieille et belle âme. Je t’appelle parfois mon petit bouddha. Ma belle d’amour. Ma douceur des bois. Pourquoi je ne sais pas. C’est mon coeur qui s’emballe quand il te voit.

On dit parfois que l’arrivée d’un deuxième enfant chamboule tout. J’ai l’impression que loin d’une tornade, ta venue au monde a donné à chaque membre de la famille la place qui est la sienne.
Quelle chance j’ai ma chérie de t’avoir dans ma vie.
Tu ne m’appartiens pas. Je ne te façonnerais pas à mon image. J’essaierai juste de mon mieux de t’ accompagner dans ton chemin et tes rêves.

6 mois. Pas encore toute une année. Et pourtant déjà tant d’amour pour toi.

 

  • Julie Fleurdementhe (9 août 2018)

    Tellement de douceur et d’amour dans ces mots !!

  • Sylvie (10 août 2018)

    C’est magnifique, Sophie, cette belle déclaration d’amour! Hâte de profiter de ce petit bout de chou…plein de bisous.

  • Charlotte - Enfance Joyeuse (10 août 2018)

    Un magnifique texte d’amour … J’aime beaucoup les mots que tu emploies et les choses que tu laisses sur le papier pour faire état de ce qu’il en est à 6 mois de vie… Je vous souhaite plein de belles choses et de doux moments pour les mois (et les années) à venir !!

  • Elisa (10 août 2018)

    qu’elle est chou!!!

DEPOSEZ UN PETIT MOT DOUX

Votre adresse mail ne sera pas publié

You Might Also Like

Here you can find the related articles with the post you have recently read.