Séance photo de noël en famille

Les livres que j’aimerai transmettre à mes filles

Cela va vous paraître peut être un peu bizarre de dresser une liste de livres à laisser à mes filles, un peu comme un testament mais façon lecture. Mais les romans ont eu un tel impact sur la construction de mon être, de ma vie, ma façon de voir le monde, de penser, que je ne peux que voir ça comme un cadeau à leur faire.

 

J’espère leur transmettre ma passion (dévorante) de la littérature. En vrai, je sais bien qu’elles liront, ou pas, ce qu’elles voudront. Salomé à deux ans a déjà ses préférences dans les albums jeunesse. Norah, 4 mois, réagit aussi lorsque je raconte des histoires.

On parle de plus en plus de bibliothérapie. C’est un concept qui me plait beaucoup. Celui d’offrir des éléments de réflexion ou de réponses à quelqu’un qui en a besoin par des lectures choisies. Certaines personnes m’ont parfois fait ce précieux cadeau. D’autres livres sont venus à moi par les détours d’un rayon d’une bibliothèque ou d’une librairie, comme si ils m’attendaient.
J’ai toujours aimé lire. Être privée de l’histoire du soir était pour moi la pire des punitions.
A l’adolescence c’est devenu mon refuge, mon repère secret, ma drogue dure. Les personnages me donnaient les mots que l’on n’exprimait pas chez moi. Les héroïnes me donnaient le courage et la force dont je croyais manquer.

Je ne sais pas si toutes les mamans ont la même crainte que moi que leurs enfants grandissent sans elle, les laissant sans réponse et parfois démunis dans les grandes étapes de la vie. Si jamais cela arrive un jour pour mes filles, plus que de l’argent sur un compte épargne, je voudrais les armer de ces pages…

Ces livres qui m’ont aidé à me construire

 

Enfance

Les quatre filles du docteur March, Louisa May Alcott

Pour cette scène où Jo coupe ses beaux cheveux longs (un outrage au 19e siècle) pour pouvoir venir en aide à sa famille. Pas parce que je souhaite que mes filles se sacrifient pour moi, mais parce que j’avais aimé l’audace du personnage féminin près à défier les convenances pour ceux qu’elle aime.

 

Les malheurs de Sophie, La Comtesse de Ségur

C’est de ce livre que vient mon prénom. Ma maman lisait petite celui-ci et sa suite, les petites filles modèles. J’ai toujours aimé l’idée que mon prénom avait une histoire. Qu’il n’avait pas été choisi au hasard juste parce que mes parents le trouvait joli ou à la mode. J’ai vibré, ri, pleuré, en lisant les aventures de Sophie.

 

Le petit prince, Antoine de Saint Exupéry

Un bijou de poésie. Des petites leçons de morale aussi pour une vision d’un monde qui serait tellement meilleur si nous en suivions tous les enseignements.

 

Journal d’Anne Frank

J’étais très jeune quand j’ai lu ce journal. Je l’ai relu plusieurs fois à des moments différents de ma vie. Chaque relecture m’apportant un éclairage nouveau. Que de sagesse chez cette jeune fille. On aurait tendance parfois à trop couver nos enfants. Je ne dis pas que je vais parler de la shoah à mes filles tout de suite, mais cependant je crois que les enfants découvrent déjà assez vite l’injustice et la cruauté.

 

 

Adolescence

 

Orgueil et préjugés, Jane Austen

J’ai choisi celui-ci mais j’ai le secret espoir que mes filles soient aussi dingue de Jane Austen que moi. Qu’elles en dévorent les livres. Que l’on regarde ensemble les adaptations au cinéma et en série. Et que l’on fasse même un road trip sur les lieux des tournages. Pauvre papa !

 

Les hauts de Hurlevent, Emily Bronte

Un de mes livres favoris. Tourmenté, passionné. Le vrai romantisme. Pas le truc gnangnan à l’eau de rose. Celui que l’on lit emmitouflé dans un plaid en sursautant lorsque le vent fait trembler les fenêtres

 

Nord et Sud, Elizabeth Gaskell

Si j’aime autant ce livre, c’est pour l’histoire d’amour sur fond de lutte des classes. Une sorte de Zola mais beaucoup plus rejouissant. J’aime le personnage féminin qui a un sacré caractère.

 

La maison aux esprits, Isabelle Allende

Direction l’amerique latine pour des personnages féminins piquants. Ce que j’aime beaucoup ici c’est le coté transmission qui passe par les femmes.

 

Autant en emporte le vent, Margaret Mitchell

Ok ce roman n’est pas très glorieux coté racisme. Mais le personnage feminin est tellement près à en découdre qu’il me plait beaucoup. Parfois Scarlett est insupportable il faut le dire mais au moins elle prend son destin en main. Dans le même esprit, la bicyclette bleue de Régine Desforge, sur fond de résistance pendant la seconde guerre mondiale, me plait tout autant

 

Chocolat amer, Laura Esquivel

Quelle beauté ce livre mexicain. J’en ai savouré chaque page. C’est un livre qui éveille tous les sens.

 

 

Début de l’âge adulte

 

 Un barrage contre le pacifique, Marguerite Duras

Ce roman autobiographique livre une vision des relations mères filles qui me plait. Rien de simple ici dans les rapports mais j’aime cette mère qui se bat à corps perdu dans un combat qu’elle ne gagnera jamais contre l’océan pour l’espoir d’offrir une vie meilleure à ses enfants.

 

Mémoires d’une jeune fille rangée, Simone de Beauvoir

Un petit pas vers le féminisme avant d’ouvrir peut etre des livres plus conceptuels sur le sujet. Parce qu’aujourd’hui l’égalité n’est toujours pas complète et que nous devons rester vigilante sur le sujet.

 

Femmes qui courent avec les loups, Clarissa Pinkola Estés

Un livre que l’on s’offre de femme en femme. Des contes piochés aux 4 coins du globe. Des histoires qui aident à avancer à chaque étape de notre vie.

 

Mange prie aime, Elizabeth Gilbert

Un livre que j’ai lu et relu. Qui m’a fait beaucoup réflechir sur mes relations amoureuses et le sens que je souhaitais donner à ma vie. Et puis ça m’avait donné envie d’aller à Bali

 

Lettres, Frida Kahlo

Je ne sais pas si mes filles auront la même fibre artistique que moi. Si elles trouveront elles aussi dans l’art l’echappatoire aux coups durs de la vie. Les lettres de Frida kahlo sont pour moi d’un grand réconfort. J’aime sa gouaille et son coté canaille. J’aime sa force et son coté passionné.

 

L’alchimiste, Paolo Coelho

Un autre livre mis dans mes mains par ma maman. Elle avait l’art de transformer chaque petit geste en or pour forger le chemin que j’emprunte aujourd’hui.

 

 

Et vous? Quels sont les lectures que vous aimeriez transmettre à vos enfants?

 

 

Merci Laure Duchet pour cette jolie photo 🙂

 

Si vous êtes blogueuse / blogueur, et que vous souhaitez partager votre liste de livres pour vos enfants. N’hésitez pas à m’envoyer vos articles. Je les ajouterai ci-dessous.

  • Fannette (10 juin 2018)

    Quelle richesse tu as ! J aimerais pouvoir en dire autant Merci pour ce testament littéraire dont on profite au passage 😉 et vive Les malheurs de Sophie !!!

  • Virginie Neleditesapersonne (10 juin 2018)

    Ton article est une vraie pépite ! Je ne peux que comprendre ton envie de transmission (ce doit être la préoccupation du moment car j’en parle aussi aujourd’hui !) et j’adore cette idée de leur proposer une liste de lecture, c’est génial ! Je suis aussi absolument fascinée par les livres, c’est une telle richesse que celle de pouvoir découvrir des histoires au fil des pages !
    Quant à la liste de tes choix, je ne peux qu’adhérer ! Je ne les ai pas tous lus mais j’ai du coup très envie de lire ceux que tu cites et que je ne connais pas encore ! Les Hauts de Hurlevent étant aussi mon livre préféré, je vais foncer tête baissée 🙂

  • Caro - WonderMumBreizh (11 juin 2018)

    J’adore ! Quelle superbe liste. Il faut que je réfléchisse à la mienne pour en faire de même. Je vais essayer de faire ça pendant mon congé maternité. 😉

    Merci pour cet article et l’idée de l’article. Tu me donne en plus envie de me replonger dans plusieurs des livres cités comme « Mange Prie Aime » ou « Orgueil et préjugés »

  • Cuillère en bois et Marque Page (11 juin 2018)

    Quelle belle sélection de livres ! Je ne les ai pas tous lu mais les autres font vraiment partie de mes classiques. Si je devais transmettre des livres, je pense qu’ils en feraient partie également.

  • Dinette et Paillettes (14 juin 2018)

    Voilà une belle sélection de livres que je découvre pour certains.
    Justement cela fait quelque temps que je songe à re-re-lire le Journal d’Anne Franck. Pourquoi maintenant, je ne sais pas… mais ton article vient de raviver cette envie.

  • altahine (20 juin 2018)

    Quelle belle idée, je m’y retrouve même si concrètement je n’ai pas encore réfléchi à d’autres titres que celui qui s’impose : Le Petit Prince. Le Journal d’Anne Franck me paraît également incontournable, il m’avait tellement marquée au débit de l’adolescence !
    Dans cette chouette liste il y a beaucoup de titres que je n’ai pas encore lu pais qui me tentent bien, notamment « Femmes qui courent avec les loups ».

DEPOSEZ UN PETIT MOT DOUX

Votre adresse mail ne sera pas publié

You Might Also Like

Here you can find the related articles with the post you have recently read.