Langue des signes pour bébé

Langage ou langue des signes pour bébé ?

Langue des signes ! Loin de moi d’être une spécialiste sur le sujet, mais après avoir vu passer encore hier sur les réseaux sociaux, l’expression « langage des signes », je ne peux m’empêcher d’en discuter un peu avec vous.

Un mot qui change tout

Non on ne dit pas « langage des signes » mais bien « langue des signes », qu’elle soit pour bébé ou non. Polémique vaine pour un seul mot ? Je ne pense pas.

Le mot langage est étymologiquement employé pour dénigrer une culture. On parle de langage pour des animaux. On le faisait autrefois pour celui des « tribus exotiques » que les colonisateurs considéraient comme des sous hommes. Dire le mot langage, c’est refuser à ceux qui parlent une langue une partie de leur humanité. C’est les réduire à l’état animal. Insinuer qu’ils sont bêtes. Oui un tout petit mot peut faire autant de mal.

Comprendre les enjeux quand on n’est pas sourd

Je vous disais en commençant que je n’étais pas spécialiste. En effet, je ne suis pas sourde. Je connais seulement un peu cette culture passionnante. Je ne maîtrise pas encore assez la langue des signes française (LSF) pour me considérer comme bilingue. Ma fille n’est pas sourde. Celle à venir pourrait l’être. Non je ne me sens pas légitime pour devenir un porte parole et je pense qu’une personne sourde vous expliquerai tout cela bien mieux que moi.

Cependant, en rencontrant mon mari, qui lui est sourd, c’est toute sa famille et ses amis qui m’ont accueillis à bras ouvert. M’enseignant chaque fois avec beaucoup de patience leur langue si riche.

Je ne peux pas me taire du coup lorsque je vois passer cette erreur.

Si vous la faites, je ne vous juge pas. C’est sans doute par méconnaissance. Quand on est entendant, on ne fait pas attention à cela. On ne se rend pas compte à quel point cela peut être blessant. Tout comme l’expression « sourd muet » d’ailleurs. Mais c’est un autre débat.

Un combat pour une langue , la LSF

Les sourds se sont battus pour avoir le droit de pratiquer leur langue. Interdite pendant des siècles. Continuer à parler de langage c’est revenir en arrière sur un combat longuement mené pour que leur culture soit reconnue. Mais nous, les entendants, nous ne connaissons pas cette histoire. Nous ne sommes pas informés. Je ne taperai donc pas sur les doigts de ceux qui font l’erreur sans s’apercevoir de tout ce qu’il y a derrière.

La langue des signes détournée à des fins commerciales ?

Non, ce qui me révolte c’est de lire que des personnes qui prétendent enseigner cette langue à des parents entendants pour la pratiquer avec des bébés emploient ce terme de « langage ».

Attention ! Je ne remets pas du tout en cause les bienfaits de la langue des signes pour les bébés. Elle permet en effet de communiquer avec votre enfant bien avant la parole orale lorsque la gorge et la langue ne sont pas encore prêts à former des mots parlés. Elle permet ainsi de gérer les frustrations d’un bébé qui vous comprend mais n’arrive pas à s’exprimer.

Non vraiment, je ne remets pas en cause le bienfait de ces ateliers du tout. Je suis juste un peu triste que cela ne permette pas une ouverture d’esprit sur le monde des sourds. « Le langage des signes pour bébé » qui en vrai est la LSF, devient le truc cool, à la mode. Certains s’en servent alors pour développer des activités, des livres, ect…. Et moi cela me donne l’impression que la culture sourde est pillée pour la transformer en truc fun.

Et si on parlait du mot langage seulement pour les ateliers bébés ?

J’ai échangé un peu avec un des responsables d’un site qui propose ce genre de formation / atelier. La personne avait l’air de très bonne foi. Son point de vue était que justement, elle employait le terme langage pour ne pas froisser les personnes sourdes. Qu’elle ne prétendait pas enseigner la lsf mais seulement quelques signes pour favoriser la communication avec les bébés. Qu’en signant seulement quelques mots avec les tous petits ils ne respectaient par exemple par la syntaxe propre à la langue. Je comprends son point de vue mais je ne suis pas d’accord du tout. Tout simplement parce qu’il ne nous viendrait pas plus à l’idée d’enseigner la grammaire française à nos enfants avant l’école. Quand on parle avec des bébés, c’est bien juste des mots.  Nous désignons « papa » « maman » « doudou » ect. L’apprentissage des structures des phrases vient bien après. Les enfants sourds que je connais apprennent de la même manière les signes. Seulement quelques uns au début puis leur vocabulaire s’enrichit. Cette idée de parler de langage des signes pour bébé alors que l’on utilise les mêmes signes que la LSF pour moi n’a vraiment pas de sens. Et surtout prête à confusion. Cela pousse à continuer à véhiculer cette image des sourds qui n’est pas flatteuse. Même si c’est fait sans méchanceté. Cela ancre cette expression dans l’imaginaire collectif et les gens continuent donc à parler du « langage » des sourds. Pire pour certains qui pensent du coup que c’est une langue pauvre avec seulement quelques mots suffisants pour les bébés.

Une langue part entière à transmettre aux enfants

Je ne dis pas qu’il faut arrêter les ateliers. Juste changer un mot. Un simple petit mot.

Chez nous on signe comme on parle. C’est la deuxième langue de notre fille. Elle signe certains mots, en dit d’autre. Jamais on imaginerait dire à un enfant bilingue que les élèves de sa classe vont apprendre « le langage des anglais ou des espagnols ». Cela semblerait une aberration . Pourquoi n’en serait il pas pareil pour la langue des signes  ?

Bref, c’était mon petit coup de gueule. Pas pour faire la morale mais parce qu’avant moi aussi j’aurai pu ne pas voir le problème.

L’art et la manière. Oui c’est fou comme un petit mot peut mettre en colère..

Langage ou langue des signes pour bébé

  • Kim (5 décembre 2017)

    Merci pour ton coup de gueule si bien écrit!

  • a (13 décembre 2017)

    Bonjour,
    je partage votre coup de … je suis entendante et surtout pas légitime à parler pour cette communauté mais j’ai découvert la lsf en 2003 sur mon lieu de travail. Cela a été une révélation au point que je me suis formée je continue à ce jour, j’ai crée une association en 2010 et une micro entreprise en 2017. A travers cette micro entreprise je sensibilise à la lsf à son histoire et à la culture Sourde et faire découvrir la lsf je suis très contente de vous avoir lu et je suis en accord avec vous, et c’est avec grande fièrté que j’ai publié votre article sur mon blog.
    PS je suis tellement passionée par cette langue et sa culture et histoire que je suis en attente d’un jeu qui sors en janvier sur des signes du monde et en attente du livre de Yves Delaporte « dictionnaire ethymologique et historique de la lsf.
    émélie

DEPOSEZ UN PETIT MOT DOUX

Votre adresse mail ne sera pas publié

You Might Also Like

Here you can find the related articles with the post you have recently read.