Bébé est sourd

Et si mon bébé était sourd?

Si mon titre peut vous paraître un peu étrange, c’est sans doute que vous venez d’une famille entendante et êtes entendant vous même. Entendant? Oui c’est comme ça que les sourds appellent les personnes qui n’ont aucun souci d’audition. Quand son mari est sourd et que c’est héréditaire, la question se pose forcément à un moment ou un autre. Je vous fais part de mon ressenti.

Pendant la grossesse, le regard des autres

En ce qui me concerne, c’est plus une question que les autres me posent que je ne me pose à moi même. Quand on me demande si je veux connaître le sexe de notre enfant à venir, je répond souvent en rigolant que pour nous la surprise ça sera de savoir si bébé est sourd ou entendant.

Après la naissance, la fameuse question: sourd ou pas ?

C’est une question que les inconnus entendants nous posent avec angoisse dans les yeux. Savoir si notre premier enfant est sourd. Ils sont à la fois curieux et redoutent la réponse. Quand nous leur disons que Salomé entend c’est comme un grand soulagement, qui moi me met toujours mal à l’aise. D’ailleurs pendant la grossesse à la maternité c’était vraiment une question qui paniquait le personnel, et je vous avais d’ailleurs raconté ici ce qu’il s’était passé avec le test de la surdité. J’espère que pour ce bébé là, les choses se passeront dans le respect. Les gens ne comprennent pas qu’il y a une grande différence entre notre famille et les parents sans surdité dans la famille qui découvrent à la naissance que bébé n’entend pas.

Notre entourage

Je n’ai pas de grosses appréhensions concernant la surdité de ce bébé à venir.

Ma famille pour notre premier enfant se posait la question de la communication. Mon papa s’était déjà renseigné sur les associations proposant des cours de langue des signes. Cela m’avait beaucoup touchée. La marraine de notre fille d’ailleurs  prend aujourd’hui des cours et  a souhaité enseigner à des enfants sourds.

Pour la famille de l’ogre, c’est la même chose qui s’est produite.  La peur de ne pas pouvoir communiquer avec un enfant entendant. Que la relation soit moins proche. Mais les enfants sont des trésors d’adaptation et cela ne pose aucun souci. Notre petite cocotte commence à signer quelques mots d’ailleurs et je l’encourage beaucoup . J’ai à coeur qu’elle soit bilingue un jour pour pouvoir jouer et profiter pleinement de ses cousins. Nous pensons d’ailleurs la scolariser dans une école maternelle bilingue français /lsf, l’idéal pour les enfants coda qui peuvent ainsi vivre pleinement leur double culture. Nous ne savons pas encore si cela sera possible.

Le regard du papa sur la surdité

Pour l’ogre, les questions posées ont été très concrètes et terre à terre. Il a connu l’exclusion et les moqueries des enfants. L’école qui n’était pas adaptée à ses besoins d’apprentissage spécifique. Ce sont des choses auxquelles on ne pense pas tout de suite quand on est entendant.  Les gens dans leur méconnaissance ou leur bêtise  pensent que les sourds sont limités ou aculturés. C’est loin d’être le cas. Mais peu sont les endroits où ils peuvent apprendre des choses de façon adaptée avec des enseignants parlant la langue des signes par exemple. C’est d’ailleurs l’une des raisons qui nous a poussé à rester vivre à Paris où il y a un peu plus de structures.

Et pour ce nouveau bébé alors?

Et bien je me pose des questions que je ne me posais pas lors de ma première grossesse où c’était l’inconnu le plus total. Ma petite ogresse entend très bien alors j’ai reproduit par mimétisme beaucoup de rituels que j’avais avec ma mère: les comptines qui distraient  pendant le changement de couches, la berceuse qui endort ou calme les chagrins, les histoires lues qui éveillent l’imaginaire.

Je n’ai pas peur. Je me dis seulement que si bébé est sourd, ce sera d’autres rituels à inventer. Mais après tout chaque enfant est différent. Entendant ou sourd, ce qui a marché avec l’un ne fonctionnera peut être pas avec l’autre. Et quoi qu’il arrive, cela sera une belle et grande aventure que l’arrivée de ce nouvel être dans notre famille sourde / entendante.

 

Photo issue de notre séance famille avec cg-image

 

Bébé sourd papa sourd maman entend

  • Yvonnet Nicole (19 septembre 2017)

    Un article émouvant et plein d’espoir! Soyez heureux…bientôt tous les quatre!

  • Emilie - La Minute d'Emy (19 septembre 2017)

    J’espère que tout se passera bien pour le bébé numéro 2 🙂

    • Sophie Ogresse (14 octobre 2017)

      On croise les doigts. Mais l’équipe médicale pour cette grossesse est tellement attentive et attentionnée du coup cela change totalement la prise en charge.

  • Madame (19 septembre 2017)

    Magnifique et juste. Bravo

  • Maman Sur Le Fil (19 septembre 2017)

    Oh, je ne savais pas que Monsieur était sourd… Je comprends tes interrogations mais également tes non-interrogations. Je te trouve assez zen face à la situation et c’est finalement ce qui vous permettra de gérer en toute sérénité quelque soit le cas de figure…

    Virginie

    • Sophie Ogresse (14 octobre 2017)

      Merci Virginie. Oui finalement c’est vraiment un point de ma grossesse sur lequel finalement je suis sereine. <3

  • Alexandra PPP (25 septembre 2017)

    Je découvre votre blog et cet article m’interpelle . Personnellement cela ne m’ aurait posé aucun problème si j’avais eu un enfant sourd. Toute la famille se serait mise à la langue des signes et puis voilà . Il y a tant de handicaps graves et douloureux qui empêchent les gens de vivre indépendants , gardons notre compassion pour qui en a besoin , non ? 🙂

    • Sophie Ogresse (14 octobre 2017)

      Merci Alexandra pour votre visite et votre commentaire. Si je puis me permettre à vivre au quotidien cela n’est pas si simple que ça pour les personnes sourdes (dans le quotidien, le monde du travail, la société en générale qui n’est pas adaptée, la discrimination ect…). Mais en effet, je crois aussi que lorsque la famille entendante s’adapte sans que cela devienne « faire un effort » cela change tout.
      Mon mari me dit aussi que comme c’est un handicap invisible il faut aussi sans cesse se justifier devant les obstacles car les gens ne comprenant pas les enjeux et les contraintes sont justement beaucoup moins tolérants que pour les autres handicaps.

DEPOSEZ UN PETIT MOT DOUX

Votre adresse mail ne sera pas publié

You Might Also Like

Here you can find the related articles with the post you have recently read.