3 Astuces de mamans voyageuses

3 astuces de mamans voyageuses

Les grandes vacances ne sont pas encore finies, et peut être programmez vous déjà votre prochain voyage. Si vos enfants sont tout petits, vous envisagez sans doute aussi de partir hors saison… Voilà de supers astuces qui pourront vous aider dans vos préparatifs.

J’ai demandé à deux supers mamans voyageuses de me donner 3 astuces.

La première, Alicia m’a été d’une grande aide lors de notre voyage au Japon. Elle y avait passé l’été avec ses deux enfants: les bons conseils et itinéraires m’avaient permis de voir si ce que nous souhaitions faire avec bébé était envisageable ou non. Je suis depuis avec plaisir tous les voyages de sa jolie famille.

Isabelle, c’est la maman hôtesse de l’air incontournable de drôlerie et de bons tuyaux. Ses anecdotes de vols me font toujours beaucoup rire et son expérience est bien utile quand on s’apprête à voyager en avion avec bébé (ça marche aussi pour les plus grands). C’est souvent la plus grosse angoisse des vacances, le trajet . Vous allez voir, pleins de bons conseils encore.

Bonne lecture et bel fin d’été à vous

IMG_2913

Alicia, Doudou et stiletto

*

1. Impliquer les enfants dans la préparation du voyage
A n’importe quel âge, nous avons toujours impliqué nos enfants dans la préparation de nos escapades. Photos et vidéos de la destination, livres, nous leur expliquons plusieurs semaines à l’avance quel sera notre prochain voyage, ce que nous allons faire, le temps que nous allons passer dans l’avion. Cela leur permet de rêver, de se projeter, de décompter « les dodos » avant le jour J. Maintenant qu’ils sont un peu plus grands, nos enfants ont même leur avis à donner sur le choix des futures destinations de voyage (même si, évidemment, Papa et Maman ont le dernier mot).

*

2. Varier les activités pour les petits, et celles pour les grands
Un voyage en famille implique forcément quelques sacrifices, tant pour les parents que pour les enfants. Quand nous voyageons, nous essayons toujours d’organiser un programme qui respecte les âges de nos enfants. Avant 1 an, nous avons privilégié les formules « Club » avec un jour ou deux de visites. Mais maintenant qu’ils sont plus grands, nous n’avons aucune limite sur le style de vacances que nous faisons. Lorsqu’ils avaient 4 et 5 ans, nous les avons par exemple emmenés 15 jours au Japon, où nous marchions près de 15 km par jour. Pour ne pas les lasser des visites de temples ou de bambouseraies, nous nous arrêtions dès que nous croisions des aires de jeux. Et avons ajouté des journées « spécialement » pour eux dans notre programme, comme celles passées à Disney Sea, dans une piscine avec jeux d’eau ou sur le bord d’un lac.
Pour nos autres voyages, nous essayons généralement de faire une partie « visites », et une partie plage ou piscine. Il faut tout de même garder en tête que les enfants s’adaptent et suivent.

*

3. Ne pas trop s’encombrer
Avec l’expérience, nos valises s’allègent de voyages en voyages. Avant, nous pensions à toutes les éventualités et emmenions notre maison lorsque nous partions en vacances… Aujourd’hui, nous essayons de prendre le strict minimum en nous disant qu’il y a aussi des enfants dans les pays que nous visitons, et que nous pourrons donc facilement trouver des goûters, des médicaments, des lingettes ou même des feutres si besoin. Nous ne sommes plus concernés, mais pour les petits pots et les couches également, nous les achetions sur place lorsque nos enfants étaient petits. Enfin, toujours lorsqu’ils étaient bébés, nous avions investi dans une poussette Yoyo (qui passe en cabine dans tous les avions) et dans un porte-bébé qui nous a suivi jusqu’aux 4 ans du dernier. Très pratique pour les voyages !

IMG_2914

Isabelle, Flying mama

*

1. Les choses à avoir avec soi

Dans un avion, il n’y a pas beaucoup de place, et vous n’avez que deux bras. Vous ne trouverez peut être personne pour porter une lourde valise jusqu’au coffre à bagage et il y a des chances que vous ne vous serviez pas du tout de ce que vous emmenez en cabine. Tout ce qui n’est pas de valeur, fragile ou des médicaments, direction la soute! Il y a néanmoins des choses dont vous allez avoir réellement besoin. Si vous voyagez avec un bébé, ayez sur vous une quantité de couches suffisante, les hôtesses de l’air n’auront pour vous dépanner, dans le meilleur des cas, qu’une seule couche taille nouveau né. Pareil pour les biberons et le lait.
Le maître mot, c’est AUTONOMIE!

Si c’est avec un enfant que vous prenez l’avion, n’oubliez pas qu’à tout moment il peut avoir envie de vomir, un avion, ça bouge et tous les estomacs ne le supportent pas bien. Évitez  d’ailleurs de lui donner du jus d’orange ou du chocolat chaud, surtout pas les deux en même temps juste avant la descente, c’est fatal! Repérez bien si vous avez des sacs vomitoires dans les pochettes de vos sièges, si c’est vide et que votre enfant est malade, ça sera trop tard… Si vous avez commandé un repas enfant, il devrait pouvoir trouver des choses qui lui conviennent dessus. Dans le cas contraire, chips, tranches de jambon, du saucisson (ce que préfère mon fils par exemple!), gâteaux, prenez tout ce que votre enfant aime manger, ça aura en plus le mérite de l’occuper!

Que ce soit pour un bébé ou un plus grand, prévoyez un change complet et de quoi le couvrir ou le découvrir. La température de
l’avion est souvent capricieuse. Si vous choisissez de prendre des jouets, préférez ceux qui ne contiennent pas de petites pièces et qui ne font pas de musique. La tablette est votre amie et s’il a une console de jeux portable c’est le moment de s’en servir!

*
2. Ne pas changer ses habitudes

Vous êtes anxieux et vos enfants le ressentent. Plus vous changez leurs habitudes plus ils vont être contrariés et perturbés.
Si votre enfant fait une bêtise, s’il fait du bruit, réagissez comme vous le feriez à la maison! Ne prenez surtout pas garde aux voisins qui pourraient s’énerver. Plus vous vous stressez à cause de ça moins vous allez réussir à canaliser votre enfant. Le plus important, c’est vous et vos enfants, le reste, oubliez! Ils finissent pas s’endormir lorsque la lumière de la cabine s’éteint, sinon, vous avez toujours la possibilité de lui faire visiter l’avion!

Ne vous servez pas de l’hôtesse comme du vilain ogre qui le grondera s’il ne respecte pas les règles. L’ogre, c’est vous, vous êtes responsable de faire appliquer les consignes de sécurité à votre enfant. S’il rechigne à s’attacher par exemple, et bien ça ne va pas être agréable, mais il va falloir que vous fassiez preuve d’autorité et que vous y parveniez! Certains enfants sont plus difficiles que d’autres, mais il y a des astuces, comme attacher la ceinture sous la couverture pour qu’il ne la voit pas, ou mettre son doudou dans la ceinture aussi. S’il a plus de deux ans, il est strictement interdit de demander et d’utiliser une ceinture pour bébé et de garder votre enfant sur vos genoux! Il a un siège et doit l’utiliser, il en va de sa sécurité!

*

3. Privilégiez le porte bébé

Vous avez une poussette qui ne pourra pas passer en cabine, seules deux sont autorisées en bagage à main et rentrent dans tous les coffres à bagage: la Yoyo de Babyzen et la Pockit, encore plus petite. On en pourra rien vous dire et vous aurez le droit de la ranger dans le coffre (pas de l’utiliser à bord!). Si c’est une poussette canne on l’acceptera en fonction du remplissage de l’avion, sinon elle partira en soute! Sachez que dans presque tous les aéroports internationaux il y a des poussettes de prêt en libre service dans les aérogares de transit.

Le plus pratique néanmoins, c’est le porte bébé. Ça vous libère les bras pour porter les valises, et c’est magique pour endormir les bébés récalcitrants, même à bord! D’un faible encombrement, à peine plus grand qu’un K-way, c’est le porte bébé de voyage d’Ergobaby que je vous conseille, confortable, léger et respirant!

Dans tous les cas, les hôtesses à bord sont là pour faire en sorte que votre vol ne se transforme pas en cauchemar. Elles auront
certainement des conseils tirés de leurs expériences personnelles à vous prodiguer. N’hésitez pas à faire appel à nous!

 

Un grand merci à toutes les deux ! Je sais déjà que vos astuces me seront utiles dans les années à venir !

Et vous des astuces pour voyager avec des enfants? 

  • Cendra (25 août 2017)

    Je crois que la problématique la plus difficile pour notre cas c’est réellement de combiner des activités et sorties qui plaisent aux deux enfants qui ont 4 ans d’écart, mais je crois qu’on se débrouille bien comme on peut! Merci pour tous ces (précieux) conseils!

DEPOSEZ UN PETIT MOT DOUX

Votre adresse mail ne sera pas publié

You Might Also Like

Here you can find the related articles with the post you have recently read.