Vous la connaissez la légende du phénix, cet oiseau fabuleux au plumage coloré qui renaît de ses cendres… Qu’elle me ressemble cette histoire. A chaque deuil, c’est comme si celui que j’aimais qui est parti me donnait toute son énergie pour voir les jolis côtés de la vie.

Prendre le temps de … et se transformer en phénix

Ce n’est pas immédiat. C’est parfois un processus qui peut prendre du temps. Longtemps même. Parfois je suis trop submergée par la tristesse ou la colère. Parfois les deux en même temps.
La seule manière pour moi de m’en sortir a toujours été de trouver refuge dans l’art: en peignant, écrivant et en lisant beaucoup.
Cette fois c’est mon papi qui est parti rejoindre mes anges. Il commence à y avoir un sacré panthéon là bas qui veille sur moi.
Je suis partagée entre le soulagement de le savoir serein, et la douleur de ne plus jamais pouvoir le taquiner.

Des images pour remplacer les mots

Je ne vous en dit pas plus. Je vous laisse avec les images de la semaine où j’ai trouvé refuge dans ma petite famille, les sourires et les câlins de mon petit koala,  et lancée à corps perdu dans la création de ma chaîne Youtube soutenue à bout de bras par mon ogre (j’étais la fille chiante insupportable d’une humeur massacrante par excellence, pardon pardon). Peut être que vous avez vu le teaser, il est ici.
Je vous souhaite un joli dimanche.
Nous prenons doucement la route de la Normandie pour un dernier adieu aujourd’hui… Nul doute que de jolies choses s’envoleront des cendres déposées dans la forêt par le phénix…

2 réflexions sur “Instantanés de la semaine #26 (phénix)”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.