Résilience: l’art de transformer l’obscurité en lumière.
Cette semaine, il faisait gris sous le ciel de Paris, et dans mon coeur aussi. L’imminence d’un départ pour les nuages de quelqu’un que l’on aime est toujours emplie de tristesse, même quand on s’y prépare depuis longtemps… Alors on chérit encore plus ceux qui nous restent. On s’enveloppe de douceur et on savoure chaque petit bonheur. On met ses habits de fêtes et on va mettre du joli sous nos yeux.
J’ai essayé de faire des choses positives, comme accompagner ma fille voir des marionnettes, assister à la fashion week avec une amie, ou encore donner mes cheveux pour Solidhair.
On comble l’attente comme on peut. On tremble à chaque sms. On devient pâle quand le téléphone sonne.
Un message d’espoir auquel on ne  s’attendait pas à cet instant là. L’annonce d’une naissance qui vous réchauffe un peu le coeur et vous rappelle le cycle de la vie.
Et puis, il y a des moments où on plonge dans les souvenirs et il faut prendre le temps de dire à ceux à qui on tient qu’on les aime très fort.
Alors ce matin, avec mon ogre a fait livrer des fleurs à nos trois grands mères parce qu’elles sont toujours là pour nous. Et ce soir, je pense bien fort à la mienne qui voit s’éteindre doucement son grand amour.
Joyeuse fête à toutes les grands mères !
 
www.instagram.com/sophieogresse


IMG_1561

2 réflexions sur “Instantanés de la semaine #23 : lumière”

  1. je te souhaite aussi plein de courage, car comme tu le dis très justement, même si on croit y être préparé, il reste toujours une infime petite partie de notre coeur, de notre esprit, qui se dit « et peut-être que …. »
    heureusement tu as cet adorable petit rayon de soleil 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.