L'amitié

Quand l’amitié se termine

Si il y a bien une chose dont je suis riche, ce sont de mes amis. Je n’en ai pas des milliers, je ne les collectionne pas, ils sont plus précieux à mes yeux que tous les joyaux de la terre. Quand l’amitié se termine pour moi, c’est un déchirement aussi douloureux qu’une rupture.

J’ai appris la fidélité en amitié bien avant celle en amour. Je compte parmi mes amis pour toujours: deux connus dès mes premiers jours, une à la crèche, une à la maternelle. L’adolescence a été moins fiable de ce côté, des non-dits, des trahisons de l’âge ingrat, l’éloignement géographique simplement aussi. Et puis les belles rencontres de l’université.

Il y a eu les déceptions de mes collocations, où chaque fois j’ai pensé partager plus qu’un toit et puis je me suis rendue compte par la suite de ma méprise (sauf avec toi Thomas si tu me lis 😉 ).

Durant ma vie, j’ai fait beaucoup de rencontres. Je suis du genre à faire confiance et à sympathiser rapidement. Mais je suis de celles qui ont besoin de relations véritables. La superficialité ce n’est pas pour moi. Alors je n’ai pas de potes. Je suis du genre extrême, soit des amis soit des connaissances. Je n’ai pas de temps à perdre en mondanité.

J’ai eu des déceptions. J’ai cru à des histoires d’amitié qui n’ont pas pris. J’ai vu des personnes que je pensais mes amis se détourner de moi. La première fois, j’ai eu mal de ce silence. J’ai fini par faire presqu’une « rupture » par message tellement cela devenait pesant.

Et voilà que cela recommence.

Aujourd’hui, une personne qui m’étais chère se détourne de moi. Elle a vécu une terrible épreuve. Se mure dans le silence. M’accuse de ne pas être là pour elle. C’est difficile d’être accusée d’indifférence quand on ne prend pas la main que vous tendez. Quand la personne ne répond jamais à vos appels. Que vous finissez par connaître mieux son répondeur que sa voix. Quand tous vos messages restent sans réponse.

Au début, vous vous dîtes qu’elle est débordée. Qu’elle gère comme elle peut la situation. Après vous vous inquiètez. Vous finissez par douter. Et puis, vous apprenez qu’elle se plaint à d’autres que vous l’avez délaissée…

C’est d’autant plus difficile à entendre quand cette personne n’est pas venue vous voir pendant que vous étiez alitée pendant votre grossesse, ni  vos deuils (nombreux et douloureux) et a même attendu de nombreuses semaines avant de rencontrer votre fille, habitant seulement à l’autre bout du metro. C’est dur quand vous l’avez choisie en demoiselle d’honneur, parmi vos amis des doigts de la main et qu’ayant promis d’être là pour vous, elle s’est défilée tout le weekend pour « profiter ».

Je suis du genre qui pardonne. J’ai toujours trouvé des excuses malgré les mises en garde de ma famille qui me voyait déçue chaque fois. J’ai fini par moduler mes efforts aux rythmes des siens. La pilule passait un peu mieux, même si cela me rendait triste de ne pas être aussi spontanée qu’avec mes autres amis.

Mais quand j’ai appris les terribles choses qui lui arrivaient, j’ai mis ma rancoeur de côté,  et j’ai dit à mon amoureux : « Je te préviens, si elle a besoin j’accoure. » J’ai appelé. Laissé des messages. Gardé mon téléphone tout près, au cas où.

Il n’a jamais sonné.

Peut être que pour elle, je ne suis pas ce dont elle a besoin. Qu’il est temps que je la laisse se faire consoler par ceux qu’elle considère vraiment comme des amis. On a besoin de soutien dans les moments durs. C’est là que l’on réalise qui compte vraiment pour nous.

Et moi je ne compte plus pour elle. Ça me fait mal mais je dois arrêter de recoller les morceaux. Dans une belle histoire d’amitié comme en amour, il faut être deux, et savoir s’arrêter aussi quand cela ne fonctionne plus. Pas besoin de cris, ni de malediction, un adieu emprunt de nostalgie…

Alors, je vais laisser notre amitié rejoindre les souvenirs des soirées rigolotes. Les années où l’on dansait sur les bars jusqu’au petit matin.

Je garderai son rire bien enfoui dans ma mémoire quelque part, et j’espère que la vie le lui rendra bientôt.

Je te souhaite beaucoup de bonheur à venir ma jolie, . Il est temps que moi aussi je retourne dans ma coquille et que je me préserve des chagrins.

 

Design

IMG_2740

Instantanés de la semaine (bonne fête papa)

Papa ! Papa ! Papa ! Sans doute un des mots que j’ai le plus entendu cette semaine.

C’est qu’elle l’aime à la folie son papa, ma petite ogresse. Elle l’appelle plus « dada » d’ailleurs et dépose sur ses joues des petits baisers mouillés.

L’ogre comme je l’appelle ici, c’est le super papa qui prend son rôle à coeur. Prend le relais les jours où il ne travaille pas qui pour changer une couche qui pour une grande ballade à poussette. N’a pas peur du ridicule en jouant avec sa petite puce dans le bac à sable et chantonne (très faux) des comptines, lui qui ne les entend pas, pour calmer une petite survoltée sur la table à langer.

C’est le super papa qui n’oublie pas non plus sa femme, avec plein de petites attentions au quotidien même si ce n’est pas le pro des cadeaux pour les occasions particulières. On ne peut pas lui en vouloir quand chaque jour, il fait de son mieux pour rendre la vie de la famille belle et légère.

Les corvées de courses se transforment en ballade dans notre quartier. Les souvenirs heureux sont la promesse de beaux jours à venir.

Alors, on guette les prochaines escapades car on aime tellement découvrir le monde ensemble, ou les petits coins de France (comme l‘île de ré).

En attendant, les jours de travail intense, c’est moi qui me charge de la petite coquine qui me rend chèvre avec toutes ses espiègleries.

Je ne peux pas lui en vouloir, quand je regarde mes photos d’enfance, je n’étais pas la dernière à avoir un regard malicieux sur un visage de poupée. Ce qui fait beaucoup rire son papa qui a parfois bien du mal à la gronder … Ah ces deux là !!!!

 

J’espère que votre semaine a été douce …

 

© Margot Mchn, la photo de notre mariage <3

 

IMG_0613

Instantanés de la semaine (L’inde à Paris)

Nos lundis, ces moments que l’on optimise au mieux pour faire le plein d’amour et de rires pour la semaine. Et ce qui est encore mieux, c’est quand on redécouvre la ville où l’on vit. Lundi dernier c’était l’Inde à Paris pour nous.

Alors ma petite a enfilé son t-shirt éléphant et son petit legging rose fushia inspiration bollywood  de La compagnie des petits, pour aller voir les bijoux des maharajas scintiller au Grand Palais dans l’exposition Joyaux. La mise en scène était magnifique et j’ai regretté de n’avoir pas le droit de prendre en photo ma petite les yeux brillants devant les diamants des parures des turbans.

Et puis on a rejoint une amie pour une ballade aux tuileries. J’entends encore Salomé rire avec son papa en se lavant les mains. On a repris tous les trois la marche comme on aime tant, et j’ai insisté pour aller passage Brady, empli de souvenir de mes années bohèmes, pour un repas de naans et de plats tandoori pour finir la journée en beauté.

Du reste de la semaine, il y aura eu beaucoup de tâches administratives et ménagères à rattraper. Rien de bien passionnant mais prenant prenant. Et puis la visite de la nouvelle crèche qui prendra le relais au mois d’août. Salomé était excitée de découvrir le nouveau bâtiment et les lapins dans le jardin.

Cette semaine on a aussi mis le joli bandeau de why mama gagné sur le compte instagram de Cynthia. Et j’avoue elle me fait craquer ma coquine comme ça. J’en ai un assorti et j’espère bien que mon petit frère me fera un jour de jolies photos mère/fille: Si tu passes par là Edouard 😉

Et vous votre semaine?

IMG_0448

Instantanés de la semaine (poser les valises)

Après toutes ces escapades de mai, il était temps pour nous de poser les valises. Si être en voyage est clairement ce que je préfère, moi nomade dans l’âme, cela fait aussi du bien parfois de rentrer chez soi.

Le retour n’est pas le plus simple car il faut reprendre un rythme de contraintes horaires et rattraper les corvées accumulées. Mais une fois toutes ces tâches achevées, le plaisir de redécouvrir Paris et s’autoriser quelques sorties. Ce qui j’avoue côté organisation devient compliqué entre les journées de grèves, les ponts et les journées pédagogiques qui ont lieu si souvent depuis janvier !

J’ai rencontré cette semaine chez Georgette, un petit restau avec sa terrasse parisienne, Déborah qui avait réuni autour d’elle d’autres blogueuses pour le premier déjeuner de l’Agence Brandslovblogs. Si pour l’instant, je le répète, mes sites ne sont pas sponsorisés, c’est intéressant aussi d’avoir l’avis d’une femme avisée (et sympathique) sur les évolutions du blogging. Et quand le repas est accompagné de rires c’est encore mieux !

Moi qui pensais aussi être un peu une blogueuse de l’ombre, j’ai réalisé que mon autre site Ogresse de Paris fonctionnait bien car j’ai eu l’opportunité d’un nouveau voyage presse, pour assister cette fois à la conférence inaugurale du Festival d’histoire de l’art à Fontainebleau. Et j’avoue que j’étais très heureuse d’être assise au troisième rang de la salle à côté des journalistes du Monde, Connaissance des Arts ou du Parisien pour écouter Jeff Koons. Comme quoi les blogs ne sont plus dénigrés ! Cela m’a motivé pour persévérer !

Poser un peu ses valises, c’est aussi prendre le temps de regarder le chemin parcouru pour mieux avancer. J’ai réalisé qu’en juin cela fera 3 ans que je suis tombée folle d’amour pour mon ogre, et deux ans que nous sommes partis à Bali avec mon petit bidon naissant.  En regardant les photos, l’impression que d’autres merveilleuses nous attendent à deux et à trois 🙂

Et puis, il n’y a pas de semaines sans câlins par milliers et rires à la maison. Ma petite ogresse développe une passion pour le rangement de sa bibliothèque. Pas un jour sans qu’elle aille me chercher un livre pour que je lui raconte une histoire. Elle alterne des phases d’affection pure avec des moments de colère où elle essaie de me taper. Arrive les premières punitions après moult explications dans le calme. Si vous avez des conseils je suis preneuse !

Ce matin nous sommes en pleine réflexion sur le programme du weekend en famille: ballade, expo, pique nique ? Rien n’est fixé…. Mais c’est aussi la raison pour laquelle j’aime Paris. J’ai l’impression que tout est possible. En attendant, je vais poser les valises pas trop loin, on ne sait jamais…

Bonne semaine à vous

 

Et pour suivre nos aventures sur instagram…

www.instagram.com/sophieogresse

Cécile et Romie With a love like that

3 astuces de mamans stylées

J’inaugure un nouveau rendez-vous sur le blog, celui des trois astuces.

L’idée, partager avec vous chaque mois des idées de parents inspirants pour vous faciliter la vie, vous donner du baume au coeur, vous donner confiance aussi.

Pour ce premier rendez-vous j’ai fait appel à trois blogueuses que j’adore. Leur point commun, à part d’avoir de jolis univers bien sûr, celui d’être toutes les trois mamans d’un petit bout de moins d’un an. La première année de bébé, après une grossesse, un accouchement, des nuits sans sommeil, on est pas au top du style avouons-le. Et pourtant des fois, il y a des petits riens qui font que tout de suite on est jolie et qu’on se sent mieux dans ses pompes. Voilà donc quelques astuces de style  simples, accessibles à toutes, à appliquer de temps à autre pour rebooster la confiance en soi…

🌸🌸🌸

Amélie, Queen for a day

J’ai été surprise lorsque Sophie m’a proposé de participer à son article sur « comment être stylée avec un bébé » pour la simple et bonne raison que je me sens patate au possible depuis la grossesse…Mon petit garçon a 4mois et je suis très loin d’avoir retrouvé mon poids d’avant.
Comme elle m’a parlé des chapeaux que je porte souvent sur mes photos instagram, il faut croire que c’est un accessoire qui me donne l’image d’être  un maman stylée ! C’est déjà ça ! 😀

1. Miser sur les accessoires ! Pour ma part j’ai toujours aimé porter des chapeaux, avoir quelques jolis sacs et de belles chaussures. Généralement, à moins d’être  chanceuse, retrouver sa ligne peut prendre du temps, on dit souvent qu’il faut 9 mois à un an…alors question fringues, on a plutôt tendance à vouloir cacher la misère  en portant du noir et en misant aussi sur des tenues casual, car avec un bébé, c’est plus pratique ! Du coup, voila tout l’intérêt de miser sur de beaux accessoires pour attirer l’oeil sur eux, plutôt que sur le reste. Un beau chapeau, un sac coloré et tendance, des chaussures qui brillent. Mes marques fétiches : Chapoleone, Sezane et Patricia Blanchet. 🙂 Ce sont des marques pas données mais je préfère  m’acheter une jolie pièce de temps en temps, que plusieurs de moins bonne qualité !

2 : Aller chez le coiffeur rapidement après la naissance pour une nouvelle coupe ou une couleur ! Un petit changement et du temps pour soi qui font un bien fou !

3 : Porter du rouge à lèvres quand on sort ! (évitez à la maison pour pouvoir bisouter votre bébé sans lui laisser des marques de produits pas très  bons pour sa peau fragile) pour détourner  l’attention des cernes…choisissez une couleur punchy qui donne bonne mine ! 🙂

Mais avoir du style ne sert à rien, si on ne se sent pas bien dans sa peau. Alors à nous de jouer maintenant pour retrouver confiance en nous, petit à petit !

IMG_2592

🌸🌸🌸

Cécile, With a love like that

Coucou, je suis Cécile, j’ai 33 ans et je suis la maman de Romie 11 mois. Quand Sophie m’a demandé de participer à cette rubrique « astuce de maman stylée », j’ai … d’abord été flattée aha ça veut dire que je ne ressemble pas à rien depuis que je suis maman et c’est plutôt une bonne nouvelle et en même temps, je sèche un peu…

En fait, je n’ai pas changé grand chose à mon look ou ma vie depuis que je suis maman, je continue de me maquiller comme avant, je me coiffe, je m’habille avec les mêmes vêtements … donc pas facile facile.. Mais voilà quelques petites astuces que j’utilise moi :

1. Ne pas s´encombrer. J’ai toujours détesté être encombrée avec 50 sacs et je vois souvent des parents qui arrivent partout avec l’équivalent d’une valise pour une sortie de 2h … moi je prends toujours le strict minimum et donc je ne ressemble pas à un mulet. En gros si ça ne rentre pas dans ma yoyo, je ne prends pas! Vu que ma poussette yoyo va partout et que je n’ai pas besoin de porte bébé (et Romie n’est pas une fan de toute façon), je n’ai pas eu besoin de changer quoique ce soit à ma façon de m’habiller. Comme je disais plus haut, je prends mon sac à main et je mets le reste dans la poussette. Du coup aucun problème pour porter des talons si j’ai envie!

2. Se préparer avant le réveil de bébé. Bon c’est sur que c’est une astuce qui ne fonctionne que parce que Romie ne se réveille pas tôt, mais du coup je me prépare, me maquille avant qu’elle soit levée, comme ça ensuite je n’ai plus qu’à profiter! Et si un jour j’ai la flemme de me lever avant elle et bien je la prends avec moi devant un grand miroir et je me maquille avec elle. Elle est fan de son reflet comme beaucoup de bébé et adore attraper (mettre à la bouche) les pinceaux (du coup maintenant j’en ai un spécial pour elle qu’elle peut léchouiller

3. S´assortir avec bébé. Je suis une fan de headband depuis toujours, et à l’arrivée de ma poulette, je savais que je tenterais de lui en mettre! bonne nouvelle elle accepte volontiers! du coup, j’ai ma petite touche stylée tout en ayant le plaisir d’être assortie à ma poulette. J’ai d’ailleurs créé des petits headbands maman bébé avec les dormeuses de madapolam : un pied de poule et un à fleurs noir et blanc

IMG_2594

🌸🌸🌸

Clélia, L’apprentie mariée

Je ne me considère pas du tout comme une maman stylée… Je m’habille de manière hyper simple, je ne me pose pas trop de questions sur comment je vais m’habiller le matin et encore moins depuis que j’ai deux enfants ! Ce que j’aime, c’est avoir du confort et que ça soit pratique pour porter les enfants et courir partout facilement. Bon, je ne suis pas non plus du genre à mettre des joggings, mais disons que j’ai une tenue un peu uniforme : 99% du temps c’est : un jean brut ou un jean noir et un top/pull noir, bleu-marine ou écru. Bon, j’ai aussi un gros faible pour les rayures : je ne compte plus le nombre de marinières dans ma penderie…

1. Les jolies boucles d’oreilles. Quand je veux accentuer mon style pour avoir une petite touche de féminité en plus, je porte des boucles d’oreilles : j’adore celle de Poupée Rousse, il y a des tas de jolies couleurs, pleins de formes et toujours de nouveaux modèles. Elles sont super résistantes, même avec un bébé qui aime les attraper ou jouer avec !

2. Une pointe de maquillage. Si je suis dans une journée sans et que je me trouve un peu bof, je mets du rouge à lèvres bien rouge : ça me donne bonne mine ! J’en ai un super beau de chez Sephora qui tient très longtemps et tu peux même faire des bisous à tes enfants sans trace : il est top. Généralement, niveau maquillage, je fais aussi léger que possible. Mon arme fatale : de l’anti-cerne (un peu obligée avec les nuits courtes), une poudre minérale, du mascara et du rouge à lèvres ! Tout de suite je me sens mieux et plus en confiance.

3. De jolies mains. Ma dernière astuce avec bébé, c’est le vernis semi-permanent ! Quand j’ai des jolies mains, je me sens tout de suite mieux. J’ai l’impression que je prends soin de moi et d’être plus soignée. Cela m’oblige à me faire un petit temps en solo pour prendre soin de moi et ça fait du bien aussi. L’avantage du semi-permanent, c’est quand tu fais de la pâte à modeler avec ton fils ou que tu en es à la troisième vaisselle de biberons de la journée… et bien il ne bouge pas ! Pas besoin de le refaire toutes les semaines comme du vernis normal et la brillance reste très longtemps, donc je suis tranquille pendant au moins deux semaines !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

❤️ Merci à ces trois supers mamans pour leurs astuces ! ❤️

C’était un bonheur de vous accueillir sur le blog. 

Et vous, c’est quoi les petites astuces qui vous font sentir jolie?