IMG_1459

Instantanés de la semaine #23 (Honfleur)

Honfleur et ses petites ruelles. Ma Normandie natale. Les souvenirs qui remontent en sentant l’odeur de la tarte aux pommes de ma grand-mère qui cuit tranquillement dans le four…

Cette semaine nous avons profité que les petits et grands normands étaient en vacances pour faire le tour de la famille paternelle. C’est un sentiment étrange que celui de voir son bébé dans les lieux de son enfance. Jouer avec les petites voitures avec qui roulent depuis plusieurs générations. S’amuser avec ses grands cousins. Ça nous positionne dans une autre place, celle de parent, d’une façon très concrète. Et pourtant, la famille continue bien souvent de vous traiter comme une enfant sur certains points. Mais ce n’est pas désagréable de se faire chouchouter par sa grand-mère, qui plus est quand elle initie votre fille aux recettes traditionnelles. J’ai découvert cette semaine que Salomé était super curieuse de la cuisine et se tenait sage tout le long des préparatifs. Une vraie ogresse pour sûr !

Et puis si nous avons dû renoncer à Etretat finalement, nous nous sommes rattrapés avec papi qui nous a emmené faire un tour à Honfleur, pour le plus grand plaisir de l’ogre qui en rêvait. D’ailleurs en parlant de rêve, j’ai hâte de reprendre nos voyages et pourquoi pas un road trip…

Nous voilà de retour sur Paris, je vous prépare un article sur les voyages en train. Si vous avez des questions ou remarques à ce sujet, n’hésitez pas à me le dire en commentaire.

En attendant, vérifiez vos boîtes mails, la newsletter de février devrait s’y trouver, avec un coloriage à imprimer de Burano, une jolie île dans les alentours de Venise où nous avions pris la photo ci-dessous lors de nos fiançailles.

Je vous souhaite une jolie semaine.

IMG_1451

 

 

Ces outils pour nos photos

Mes outils pour la photo (coulisses du blog #3)

Nous revoilà dans les coulisses du blog pour découvrir cette fois quelques outils pour la photo. Je ne suis pas experte du tout en la matière mais c’est quelque chose qui m’attire beaucoup. D’ailleurs je vous en avais parlé sur le blog en décembre dans un article sur comment capturer les souvenirs en photographie.

Iphone 7

Je dois dire que depuis Noël je me régale avec l’iphone 7. Avant je piquais toujours le téléphone de l’amoureux ou de la personne qui était avec moi. Mon téléphone datant de mathusalem faisait des photos hideuses. Je n’ai pas encore eu le courage de passer dans la cour des grands en passant à l’appareil photo. Pour le moment j’essaie déjà d’être régulière dans mes posts ce qui n’est pas simple avec bébé. Mais c’est une des choses que j’aimerai faire plus tard.

Aviary

Au début, j’utilisais toujours les filtres proposés directement sur l’application photo de mon ipad. Si pour le noir et blanc en général cela me suffit. J’aime beaucoup jouer avec l’application pour les effets de flou. Et pour les photographies en couleur c’est la magie. Pour le moment j’ajoute peu de texte. Je trouve que ça gâche souvent les photos. J’ai utilisé Canva pour cela quand c’était nécessaire. Et instasize pour faire des mosaïques d’images pour mon compte instagram, comme pour le #motherchallenge.

La lumière naturelle

C’est là que je me rends compte que je n’ai pas du tout la même approche du dessin et de la photographie. Je dessine et je peins bien souvent la nuit. Ça survient comme une envie vitale qu’il me faut assouvir. Ma pratique est très proche de l’art thérapie (sans le cadre thérapeutique qui va avec). Alors que pour les photographies je suis pour le moment beaucoup plus réfléchie. Je fais attention à la lumière. Je préfère souvent attendre le jour pour photographier les images pour un article écrit pendant la nuit. Je tire les rideaux pour plus de lumière. Et quand le temps est gris ça me chiffonne. Alors je joue avec les filtres même si ce n’est pas ce que je préfère.

Instagram

Très rarement, mais de temps à autre j’utilise les filtres d’instagram. Jamais directement. Je bascule d’abord la photo en noir et blanc et ensuite j’applique un filtre. Souvent le filtre moon. Il est très tranché sur les contrastes donc j’essaie de ne pas en abuser.

Instagram aussi c’est l’occasion d’apprendre en regardant le travail de mes photographes préférés comme Margot Mchn et CG image. Il ne s’agit pas de copier le style ou les images des autres mais comme je le faisais en dessin, décortiquer les images pour comprendre ce qui nous touche, ce qui nous parle.

Studio Jiminy

Ces cours, je vous en avais parlé ici, m’ont beaucoup appris et m’ont donné envie de faire plus attention à la façon dont je capture les souvenirs. Forcément, cela également un impact sur la manière dont je photographie les choses sur mes blogs. En plus d’être passionnants, ils sont très pédagogiques. J’avais mis un peu sur pause le temps du déménagement, mais je sens que je vais bientôt reprendre mon exploration du site. Je viens d’ailleurs de m’inscrire à la newsletter qui propose 99 idées de photo créatives.

 

Voilà mes outils. Rien de fou mais cela me simplifie les choses tout de même. Et je trouve que dans un blog, les belles images c’est une grosse partie du travail aujourd’hui. Le reste étant l’écriture, le référencement et les réseaux sociaux.

 

Et vous, c’est quoi vos outils photo? Des pistes pour m’améliorer?

 

Cet article fait partie du rendez-vous mensuel d’écriture L’envers du décor pour vous faire découvrir les coulisses du blog. Si vous êtes blogueur et que ce rendez-vous vous intéresse, je vous invite à lire ce billet de présentation sur le blog Sur un petit nuage.

 

Couple sourd / entendante par Margot Mchn

8 avantages à avoir un mari sourd

Mon titre peut paraître étrange: Les avantages d’un mari sourd. Vous penserez peut être que c’est une blague de mauvais goût. Il est vrai que dans la famille on aime l’humour décalé, rire de tout et même du handicap.

L’idée m’est venue de partager avec vous mon expérience lors d’un ultime regard apitoyé d’une personne que je ne connaissais pas à qui je disais que mon mari était sourd, malentendant pour être plus précise.

Être  malentendant c’est naviguer entre le monde des entendants (comprenez personnes qui entendent) souvent à l’aide d’un appareil auditif et de la lecture labiale (lire les mots sur les lèvres) et celui des sourds. Je dis que mon mari est sourd car pour moi c’est la culture à laquelle il appartient. La langue dans laquelle il s’épanouit quand il est avec ses amis et qu’ils partent parfois à rire sans que j’ai pu comprendre la subtilité de la blague (méfiez-vous les copains, ça viendra). C’est sa langue maternelle, celle que ses parents lui ont transmis, celle avec laquelle il discute avec son frère et sa sœur, joue avec ses neveux.

Bref, je m’égare.

Ou pas.

C’était peut être important pour moi de reposer les bases pour vous faire comprendre que si la surdité est considérée comme un handicap, c’est un monde à part entière qui est d’une beauté lorsqu’on prend la peine de le découvrir. Et quand on est entendant donc, il y a même de sacrés avantages à avoir un mari sourd…

 

1. Vous serez toujours une princesse

Vous vous souvenez du tout début d’une relation amoureuse… Peut être même que vous êtes en plein dedans…

On essaie de paraître à son avantage. D’éliminer du champ de vision ou sonore les choses prosaïques. Si vous êtes comme moi, les premiers dîners vous faites bien attention à manger correctement et ne pas mastiquer trop fort. Parce que, quand même, les bruits de mâchouille à un rencard, ce n’est pas des plus séduisants. Et puis quand les choses se concrétisent un peu et que vient la première nuit, vous regardez le plafond avec l’envie d’aller aux toilettes mais vous n’osez pas. Surtout si la scène se passe dans un studio. Vous finissez par ne plus pouvoir tenir, et maudissez votre fibre  écolo qui vous défend de laisser couler l’eau du lavabo pour tromper l’ennemi…. Oui on est un peu ridicule parfois au tout début d’une histoire d’amour.

Et bien si vous rencontrez un sourd c’est la bonne pioche, vous serez toujours une princesse, à ce niveau là, du premier rendez vous au dernier jour de votre vie. Hyper pratique quand vous avez une grossesse jalonnée de dizaines de vomis par jour. Toujours glamour 🙂

2. Adieu les files d’attentes

Attention sujet très délicat: celui de la carte d’invalidité passe partout.

Avant de vous expliquer que c’est un avantage, je tiens à rappeler que si on délivre une carte d’invalidité c’est pour une VRAIE raison. Ce n’est pas un privilège qui s’achète. C’est une carte qui facilite la vie des personnes qui en ont BESOIN.

Dans le cadre de la surdité, les gens dans les files d’attente font souvent un scandale quand ils voient passer des sourds devant eux, encore plus si ils sont jeunes. Quand on voit une personne en fauteuil roulant, une femme enceinte, ou quelqu’un d’âgé on comprend tout de suite la nécessité de les laisser passer. Pourquoi un sourd serait-il prioritaire? Il n’entend pas et alors ça ne va pas l’empêcher se tenir debout non? Il a ses jambes ! (Paroles entendues pour de vrai!).

En effet, un sourd n’a pas de problème a priori pour marcher. Ce que l’on sait souvent moins c’est que nombreux sont ceux qui ont des problèmes d’équilibre. Ça peut aller du malaise à l’évanouissement quand la station debout est prolongée. Mon amoureux m’a déjà fait deux fois le coup de tomber dans les pommes. Et un bisou façon blanche neige ou belle au bois dormant, ce n’est pas très réjouissant dans ce contexte.

Donc le résultat de tout ça, c’est que l’on ne fait pas la queue avec la carte d’invalidité, que cela devient un passe vip ou coupe file dans les parcs de loisir ou les files d’attentes de tous les jours. Mais jamais mon ogre n’en abuse. Si c’est 5/10 minutes à attendre, il ne la dégainera jamais. Et laissera toujours passer aussi en priorité les personnes âgées par exemple.

Pour ce qui concerne la gratuité dans certains lieux. Autre gros sujet délicat. Je vous rappelle que beaucoup d’endroits n’ont pas encore fait d’efforts sur l’accessibilité, et là où vous vous avez des explications sonores dans les vidéos ou les audio guides… souvent les sourds n’ont: rien !

C’est là que ça tourne à mon avantage, je peux faire genre je suis hyper savante en lui traduisant les info en LSF, voir lui faire la visite guider moi même quand c’est un sujet que je connais bien. Je vois ces yeux briller de fierté et d’amour… Qui a dit qu’une femme intelligente n’était pas sexy ?

3. Se dire des mots interdits partout tout le temps

Si vous avez déjà voyagé, vous connaissez le plaisir de pouvoir vous exprimer avec une certaine liberté si votre langue est très différente de celle du pays que vous visitez. Imaginez-ça, partout, tous le temps.

Vous pouvez vous dire des mots d’amour enflammés sans que personne ne comprenne. Aborder des sujets intimes sans tenir toute la rame du métro informée.

Mieux si vous êtes aux heures de pointes et que vous n’êtes pas justes à côté vous pouvez toujours communiquer en langue des signes sans avoir à hurler et déranger tout le wagon. Bien pratique !

4. Regarder la télé tranquille et devenir la pro du VO

J’ai grandi dans une famille folle dingue de sport. Vous imaginez l’ambiance de stade dans le salon toute la journée. L’avantage d’avoir un mari sourd c’est que même si il regarde le foot ou n’importe quel autre programme qui vous ne vous intéresse pas, vous ne serez pas dérangé. Vous pouvez mettre de la musique, regarder un autre programme à côté, bouquiner ou même faire de la méditation si le coeur vous en dit: pas de nuisance sonore. Les voisins (sauf nos anciens voisins hihi) aussi sont contents. Les soirées ne sont pas méga bruyantes chez nous.

Sinon le but d’avoir un mari, c’est quand même aussi de passer du temps avec lui , non? Donc si vous aimez regarder des séries ou aller au cinéma, vous allez bien progresser en anglais parce que ça sera V.O obligatoire. Parce que c’est bien rare aussi les films français sous titrés au cinéma. C’était d’ailleurs un peu étrange pour moi d’aller voir des dessins animés en version originale avec mes neveux qui sont encore petits. Mais c’était chouette.

5. Écouter  la musique que vous voulez

Alors ça moi j’adore. J’aime bien écouter des trucs un peu honteux. Danser sur les Spice Girls dans le salon quand ça me chante. Me faire des délires d’héroïne mélancolique en écoutant des morceaux en acoustiques à la guitare, mélo dramatiques à souhait, et ça c’est très soûlant pour mon entourage. Sauf pour mon mari qui s’en fout royalement ! Bonus, vous pouvez prendre le contrôle de la playlist de la voiture avec des amis sourds  en road trip et savourer l’intégrale de Mylène Farmer si ça vous tente.

6. Pouvoir chanter très très faux et / ou très très fort

Dans la lignée du choix de la musique, à vous les concerts sous la douche, les imitations douteuses de Mariah Carey, les chansons en yaourt. Votre mari ne sera pas gêné. Peut être un peu surpris de vous voir gesticuler si vous ajoutez à tout ça un micro imaginaire, une air guitare ou une chorégraphie digne d’une claudette. Le mien, ça le fait rire !

J’ai même poussé le vice au Japon à faire un karaoké, ce sont mes amis qui ont insisté parce qu’ils savaient que j’en mourrais d’envie. Ils ont aucune idée si ma prestation a été bonne ou pas mais ils m’ont saluée comme une rock star. Moment de gloire 🙂

7. Se débarrasser de bébé quand il hurle

Avoir un mari sourd c’est peut être aussi avoir un bébé avec lui. Ce n’est pas une obligation, soyons d’accord. Chaque couple fait bien ce qu’il veut. En tout cas, si le père de votre enfant est sourd, j’y vois tout de même un sacré avantage: il sera moins sur les nerfs que vous face aux pleurs de bébé. Je m’explique. Les premiers mois, un bébé pleure énormément. Et puis en tant que maman, on a tendance à se réveiller au moindre petit mouvement que l’on entend tellement les sens sont en alerte. Alors quand moi je n’en pouvais plus, je filais le bébé à papa qui coupais son appareil et donc surveillait et consolait sa fille sans les nuances sonores.

8. Découvrir un autre monde et une culture à part entière

Je ne le dirai jamais assez, avoir un mari sourd c’est aussi s’ouvrir à une autre manière de voir les choses. Devenir plus réceptive à ce qui est visuel par exemple. Ou développer certains sens. C’est aussi tous les apports d’une autre culture: une langue, des références, un sens de l’humour. Avoir un mari sourd c’est parfois un peu comme avoir un amoureux d’un autre pays que le sien, et moi j’ai toujours trouvé ça très attirant ! Pas vous ?

 

© Margot Mchn

Saint valentin

Instantanés de la semaine #22 (Saint Valentin)

Une semaine placée sous le signe de l’amour avec la Saint Valentin bien sûr. L’occasion de se rappeler les valeurs qui nous unissent, le serment que nous nous sommes fait lors de notre mariage, d’avoir de jolies attentions pour l’autre (comme cette photo des célèbres cadenas des amoureux sur le pont des arts à Paris, prise par l’ogre sur le chemin de son travail).

J’avais d’ailleurs préparé une petite vidéo avec la plateforme skilltroc dont je vous parle régulièrement, peut être l’avais vous vu passer sur facebook. J’y donnais quelques idées des plus simples aux plus originales pour des petites surprises pour la personne qu’on aime lorsque l’on ne peut pas passer la Saint Valentin ensemble.

Avec mon amoureux, en effet, nous aurions du être séparés cette semaine car j’avais prévu de profiter des vacances pour aller voir ma famille en Normandie. Malheureusement une heure avant le départ, ma puce a commencé à avoir des symptômes bien inquiétants. Cela faisait deux jours qu’elle n’était vraiment pas dans son assiette alors je l’avais senti. Nous avons donc du reporter notre départ, et nous avons cocooné à la maison.

Verdict du docteur lundi: gastro + otite + rhinite + poussée dentaire ! Rien que ça. Autant vous dire que j’ai passé la semaine en garde malade et que ce n’était pas joyeux joyeux même si ma puce très courageuse ne s’est pas beaucoup plaint. Le côté positif c’est que j’ai passé la Saint Valentin avec l’ogre pour un dîner très simple à la maison mais très complice.

Notre petite allant mieux papa a monté vendredi le petit cheval à bascule offert à la naissance que nous n’avions pas la place d’installer dans notre ancien appartement.

Et hier après midi, nous avons pris le train terminus le Havre.

Nous croisons les doigts pour le retour du soleil pour aller se balader à Etretat.

D’ailleurs vous connaissez ce coin là? Des lieux à conseiller? Même si je suis originaire de la région il y a tellement de choses à découvrir encore et d’ailleurs pour l’Ogre ce sera une première.

 

Anniversaire un an panda B

La première fête d’anniversaire de notre petite ogresse

Peut être que vous vous attendez à voir des photos d’un goûter d’anniversaire. Que nenni. Pour cette première bougie, on a misé sur un apéro dînatoire en mode fête d’anniversaire. Papa ogre travaillait le weekend et ça aurait été trop dommage qu’il manque ça, non?

Alors la lumière est un peu moins jolie pour les photos, mais c’était assez féerique d’avoir les ballons multicolores au plafond et les petites lumières.

Pour la décoration, j’avais envie de quelque chose de pas trop girly, et aussi qui nous parle vraiment. Le thème du Japon, c’est imposé comme une évidence. Je ne souhaitais pas pour autant faire une déco trop caricaturale alors j’ai mis des petites touches.

Ancienne organisatrice d’anniversaire pour enfant, j’avais pris pour habitude de faire beaucoup de choses moi même: des guirlandes, cake topper, des pinatas… ect. Mais avec les travaux et le déménagement ce n’était vraiment pas possible de me lancer dans les loisirs créatifs. J’ai donc disposés certains souvenir de voyage sur la table: un bébé dragon peint à l’encre noire, une figurine de panda qui bouge avec la lumière, un éventail. J’ai ajouté la lightbox avec le message : happy one et la petite tête de panda, et le livre pour enfant coucou panda (un gros coup de coeur). Nous avions visité en famille le zoo de Ueno pour voir les fameux pandas avec notre chipie. 🐼

Pour la touche festive: des petites étoiles collées sur le mur, des ballons gonflés à l’hélium, de la jolie vaisselle aux tons pastels, des ombrelles dans les gobelets, et des petits supports à cupcakes aux coeurs roses.

Comme activité, j’avais disposé du papier origami sur les tables basses pour faire des grues porte bonheur, et des poupées kokeshi (poupées traditionnelles japonaises ) à fabriquer en papier. Chaque enfant comme ça a pu repartir avec sa petite poupée et un ballon à l’hélium.

Pour les tenues nous étions restés dans le thème, Salomé avait mis un petit kimono rouge à fleurs et moi un yukata sur une robe noire. L’ogre n’était pas en tenue traditionnelle japonaise mais il se cache derrière le ballon panda alors ça fait office de déguisement.

Un premier anniversaire simple mais heureux.