3 astuces de mamans positives

3 astuces de mamans positives

Qui n’a jamais rêvé d’être une maman solaire? Vous savez cette maman zen qui diffuse de bonnes ondes tout autour d’elle ? Est ce un mythe ? Est ce possible ? Y a t-il des astuces de mamans positives? 

Bien sûr que l’on a toutes des moments de moins bien où fatigue et découragement s’installent. Il ne faut pas en avoir honte, ni culpabiliser de ça. Il faut se créer des petits rituels qui nous aident à aller mieux. J’ai demandé à deux mamans inspirantes de nous donner leurs astuces pour être positive. Ce que j’aime dans ces astuces, c’est que beaucoup sont aussi valables sans être maman. Car une maman bien dans ses pompes c’est avant tout une femme heureuse !

La première, Virginie, me donne beaucoup de courage à la lecture de ses articles. Depuis quelques mois d’ailleurs ceux consacrés à la méditation me tentent à franchir le pas.

La deuxième, Elodie, a le don de faciliter le quotidien avec beaucoup de bonnes idées organisations qui me font cruellement défaut. Je leur laisse la parole.

Et n’hésitez pas à donner vos propres astuces de mamans positives en commentaire.

IMG_2878

 

Virginie, www.virginiebichet.org

Mes trucs pour voir la vie en rose quand le ciel assombrit

1. Voir la vie du bon côté 

Voir la vie du bon côté… Tel est mon quotidien. Je ne sais pas si on part égaux de ce côté là mais je dois remercier mes parents : j ai du tomber dans la marmite enfant…
La vie est comme elle est, avec ses hauts et ses bas mais j’ai su très vite l’apprivoiser et j’ai surtout toujours cru en ma bonne étoile, même lorsque je traverse des périodes difficiles je déploie quelques astuces et un jour ça va mieux.

2. Parler parler

Je n ai pas de secret particulier, cependant j applique quelques trucs comme par exemple parler…
Quand ça va pas on aurait tendance à se replier sur soi, à s’isoler. Bien au contraire, il faut voir des personnes qui vous font du bien, des personnes qui sauront ouvrir avec vous les portes pour laisser entrevoir la lumière.

3. Faire des choses qui nous font du bien.

Je pratique du sport régulièrement et je médite au quotidien, rien ne vaut une sortie de running suivi d’une séance de méditation pour retrouver l’équilibre. Aller chez le coiffeur, c’est pas grand chose et pourtant changer de tête fait beaucoup de bien au moral et à l’estime de soi.

Allez un bonus… Tous les soirs écrire dans un carnet ses trois bonheurs du jour… Ça vaut pour tous les jours d’ailleurs pas uniquement quand ca va pas !

IMG_2879

Elodie, www.blogdudimanche.fr

Hello !
Je suis Elodie, blogueuse et maman, je suis ravie d’avoir été invitée à écrire ici, sur le sujet de la parentalité, un sujet que j’aimerais aborder davantage sur mon blog le Blog du Dimanche, mais je suis trop timide pour le moment. 🙂
Quand Sophie m’a demandé si je pouvais partager 3 astuces sur la parentalité, j’ai immédiatement eu envie de parler de celles qui me permettaient d’aborder ce grand rôle avec plus de sérénité.
Être parent est merveilleux mais c’est aussi très difficile. Personnellement, je suis très dure avec moi-même, je voudrais tant être la meilleure maman possible pour mon fils ! Mais voilà, personne n’est parfait, on a tous des bagages différents, une personnalité unique, et surtout nous sommes tous humains. Rien que pour ça, la perfection n’est pas un objectif !

*
1.  La capacité de s’émerveiller
Je pense qu’outre l’amour inconditionnel dont j’ai été submergée à la naissance de mon petit garçon, la première chose que la parentalité m’a rappelée est ma capacité à m’émerveiller. Les enfants s’émerveillent de tout et j’ai (re)pris goût à en faire autant ! On apprécie tellement mieux les petites choses du quotidien, et on apprend même à aimer des choses qui nous laissaient peut-être indifférents jusque là. Je prends beaucoup de photo, de loin, en observatrice, de petites scénettes de notre quotidien, si ordinaire, qui pourtant m’émeuvent et font briller mes petits yeux. Cette capacité à m’émerveiller, de voir le monde avec des yeux d’enfant, permet de relativiser, prendre du recul et apprécier davantage son quotidien. Tout bénef’ !

*

2.  S’ancrer dans le moment présent
C’est quelque chose que j’ai appris à faire au fil des mois, que la méditation m’a enseignée. S’ancrer dans le moment présent, prendre conscience de ses gestes, de ses mots, de ce qui nous entoure, permet de se libérer l’esprit, se libérer du stress et d’offrir des moments de qualité à nos enfants. Je sais que quand je vais chercher mon fils chez la nounou, il va me demander de jouer avec lui. Je sais que j’ai le dîner à préparer en parallèle alors soit mon organisation m’a permis de pré-préparer en amont et je n’aurai plus qu’à mettre au four, par exemple, soit je l’emmène avec moi dans la cuisine et je lui explique ce que je fais et qu’on retourne jouer juste après. S’ancrer dans le moment présent, c’est me permettre d’être à 100% avec lui, physiquement et mentalement. C’est ce dont les enfants ont le plus besoin : du temps de qualité avec leurs parents, c’est aussi ce dont moi j’ai besoin, pour décrocher de ma journée et de mes obligations d’adulte. Juste quelques minutes par jour <3

*

3. Se faire confiance
C’est un conseil que je donne à tous les futurs parents (ou tout jeune parent) lorsqu’on me le demande. Se faire confiance est la base d’une parentalité plus sereine. C’est difficile la première fois parce qu’on n’a pas d’expérience, mais l’expérience n’est rien comparé à ce lien qui existe entre une mère et son enfant. Aucun médecin, ni proche, ni membre de la famille ne devrait dicter les choix liés à la parentalité. Si un professionnel ou quelqu’un de votre famille vous dit “laissez-le pleurer, ça lui fait les poumons”, mais que vos tripes se déchirent dès les premières secondes où votre enfant vous appelle, écoutez-vous. Ecoutez votre instinct plutôt que les expériences des autres. Vous seule savez ce qui est le mieux pour votre enfant. Vous seule savez la meilleure façon de vous occuper de lui.
Je me souviens que, quand mon fils était tout petit petit,on m’obligeait à le poser dans un couffin alors qu’il souffrait de reflux et que la position “debout contre maman” en écharpe était la position la plus réconfortante et qui le soulageait le mieux. Je m’exécutais, peu sûre de moi, avec cette impression d’agir contre ma volonté. C’était le cas, mais je ne me faisais pas confiance à ce moment-là. Alors si quelque chose vous tient à coeur, qu’une décision vous semble être la bonne, qu’un choix vous semble être le meilleur, faites-vous confiance, et gérez votre parentalité avec vos tripes et votre coeur, pas selon les conseils des autres. 🙂
Ne soyons pas trop dur avec nous-même, autorisons-nous à faire des erreurs, tant que l’on fait toujours de notre mieux. Tant qu’on communique positivement avec nos enfants. Se tromper, perdre son sang froid, cela arrive à tout le monde, et l’enfant apprend d’un parent qui lui explique pourquoi il s’est mis à crier. Il apprend les émotions, il apprend que nous sommes humains, et qu’on a le droit de faire des erreurs. Il apprend le pardon.

*

Profitons un maximum de cette aventure incroyable, aussi tumultueuse que débordante d’amour. Pensons que chaque situation, qu’elle soit magique ou difficile à vivre est éphémère. Tant qu’on donne le meilleur de nous-même, avec tout l’amour et la patience dont nous disposons, alors nous sommes ce qu’on appelle de “bons parents”.

 

 

***

Retrouvez-moi sur Pinterest

Design

  • Virginie B (18 juillet 2017)

    ah mais je suis tellement heureuse d’être avec ma chère Elodie dans ton article, merci pour l’invitation et l’accueil. Bisous

    • Sophie Ogresse (21 juillet 2017)

      C’était un vrai plaisir ! Je ne savais pas que vous vous connaissiez. C’est une jolie surprise. Je trouvais que vos deux univers s’accordaient bien

  • Nicole Y. (25 juillet 2017)

    Tous ces  » conseils » sont d’autant plus pertinents…qu’ils sont valables à tout moment de notre vie: profiter du moment présent, être conscient des  » petits bonheurs jour », ne pas systématiquement  »écouter » les conseils des autres… De plus, une maman fait ce qu’elle pense être le mieux pour son enfant…avec des erreurs parfois…

DEPOSEZ UN PETIT MOT DOUX

Votre adresse mail ne sera pas publié

You Might Also Like

Here you can find the related articles with the post you have recently read.