IMG_1509

Le jour où je t’ai rencontré #4 : le fil invisible

Julie, alias Fleur de menthe, fait partie de ces jolies rencontres sur la blogosphère: Une plume délicate et un coeur sincère. Nous avions partagé il y a quelques années de délicieuses soirées à débattre littérature dans un club de lectrices. Je n’ai jamais cessé depuis de me régaler à chaque fois que je lis un de ses textes. Celui-ci n’est pas en reste ! Elle a eu la gentillesse de me confier son histoire d’amour et le fil invisible qui la relie à l’homme qu’elle a choisi…

IMG_2348

Le jour où je t’ai rencontré n’a pas de date.

Il y a ce jour où tu es passé devant moi sans me voir alors que je venais juste d’avoir 15 ans. Tu as attrapé ta sacoche, tes yeux bleus ont balayé le hall du lycée, et tu es parti. J’ai fait un tour sur moi-même, comme accrochée à un fil invisible qui me reliait à toi, et le moment s’est envolé.
Il y a ce jour où ton regard a croisé le mien. Il faisait nuit, et les vapeurs d’alcool étaient omniprésentes. Tu étais là, une cigarette à la main, adossé à la fenêtre de cet appartement rouennais. Je me suis approchée de toi, le grand silencieux, le garçon discret qui observe plus qu’il ne parle, l’inconnu de la soirée. Je t’ai fait la bise, et à nouveau, un fil invisible m’a retenue. Mon regard n’a jamais réussi à se décrocher de toi, jusqu’à ce que l’alcool ait raison de moi et m’emmène dans un sommeil de plomb, à même le parquet.

Il y a ce jour qui renaît tous les matins.

Et ce matin. La main sur la poignée de la porte, tu t’es retourné et tu m’as lancé ce regard. Amoureux. Fou. Fou amoureux. J’ai penché ma tête sur le côté avant de t’envoyer un baiser de la main. Tu as souri et tu as chuchoté des mots d’amour qui ont glissé jusqu’à moi. J’ai laissé mes yeux s’illuminer des étoiles que je connais désormais si bien. J’ai laissé le matin être là, présent, et nous couvrir de sa lumière blanche. Mon cœur s’est gonflé, et je t’ai répondu. Le temps a attrapé nos mots, il a retenu dans le passé ces quelques secondes entre nous.

C’est ainsi entre nous. Il y a dans l’air qui nous entoure dix mille couleurs que nous sommes seuls à voir. Quelque chose qui défie le temps, l’espace, la raison.
Une magie. De cette magie est née une petite fée aux yeux verts. Elle souffle des bulles de savon, et dépose sur nos joues des baisers mouillés. Son rire dessine des arcs-en-ciel. Sa voix chante des mots d’une autre langue. Elle est née dans la folie de la vie, d’une folie entre nous.

Il y a toujours ce fil invisible entre nous. Il nous a guidé l’un à l’autre. Et nous nous sommes trouvés. Il nous lie tous les trois aujourd’hui. Il retient pour nous les petits bonheurs. Il nous guide sur les chemins inconnus. Il nous fait tourbillonner sans jamais nous donner la nausée.
Pour chaque matin dans tes bras. Pour chaque seconde de ces dix dernières années. Pour l’électricité qui vient parfois pimenter le quotidien. Pour tout. Pour nous. Merci la vie. L’amour existe. L’amour fou existe.

 

Merci Julie pour cette déclaration d’amour fou qui réveillerait les plus basés d’entre nous !
Et si vous aussi vous avez une belle histoire de rencontre à me confier, n’hésitez pas à m’écrire: sophie@ogressedecompagnie.fr

DEPOSEZ UN PETIT MOT DOUX

Votre adresse mail ne sera pas publié

You Might Also Like

Here you can find the related articles with the post you have recently read.