IMG_2186

Devenir des parents urbains

Devenir des parents urbains, quel drôle de titre ! Je me suis souvent demandée si je pourrai être une maman à la ville moi qui ai été élevée à la campagne. Alors maman à Paris, chiche?

Quand je pense à mes souvenirs d’enfance, je me revois cueillir des pâquerettes dans le jardin en rêvant, fabriquer des couronnes de fleurs pour mes poupées, dessiner dans l’herbe, construire  des cabanes dans la forêt et les recouvrir de mousse, trottiner derrière les vélos de mes frères en râlant (oui parce que moi j’étais plus artiste que sportive …), m’élancer le plus haut possible pour toucher le ciel du haut de ma balançoire. Bref, j’ai grandi à la campagne.

Cela fera 10 ans en octobre que j’habite Paris, et pour être franche, je ne me voyais pas du tout maman en ville ! Pour moi au départ, c’était une phase de transition, une étape pour finir mes études. Les transports avec bébé ne me faisaient pas rêver. Les après-midi au square parce qu’on vit en appartement non plus. Mais ça c’était avant.

IMG_2183

Il y a eu deux déclics !

Le premier vous surprendra peut être. J’ai vécu quelques mois gare du Nord en colocation avec une super maman artiste, une talentueuse musicienne, maman d’une petite fille et en attente d’un heureux événement. A cette époque j’étais célibataire, j’avais des amours romanesques et tumultueuses, une vie de bohème. Nous avons passé des heures à discuter toutes les deux, notamment de ce sujet d’être maman à Paris. Même si nous n’avons pas vécu longtemps ensemble dans cette colocation, je peux dire avec le recul que cela m’a beaucoup marquée. J’ai adoré la complicité qu’elle avait avec sa fille aînée . Elle l’emmenait dans des musées, des parcs, des concerts, au cinéma. Elle m’a montré les côtés chouettes de la vie de famille à Paris que je ne soupçonnais pas !

La deuxième ne vous surprendra pas: c’est la rencontre avec l’ogre. Parisien pure souche, amoureux de sa ville. Avec lui tout devient simple. Alors un bébé avec lui oui! Et n’importe où ça serait chouette.

IMG_2184

Je crois qu’en dix ans j’ai tout de même pas mal changé. Je ne vous ferai pas dans ce billet déjà long le pré-bilan de la trentenaire, mais si avant je ripostais quand ma famille disais que j’étais la parisienne de la famille, aujourd’hui ça me plait. Tout simplement car je suis plus en phase avec ma vie. Je ne suis plus à Paris par défaut mais par choix.

De même, je ne savais pas comment concilier mes aspirations artistiques, mon mode de vie urbain, mes envies de voyage. Est ce que cela allait être possible avec bébé? Allait-on réussir a devenir des parents urbains? On entend tellement de discours pour vous décourager en disant que la parentalité vous coupe de tout. Finalement j’ai trouvé une façon de vivre qui me convient et je sais qu’aujourd’hui si j’aime la campagne, je ne pourrai plus y vivre.

Parents urbains, citadins, fantaisistes, voyageurs: voilà ce que nous sommes et bien d’autres choses encore. Quant à ma passion pour l’art et les musées, et bien j’ai découvert que ce n’était pas forcément incompatible avec bébé. La marque Bugaboo l’a bien compris et a fini de me convaincre lors d’une soirée au Palais de Tokyo pour le lancement de sa collection Niark1. Je vous raconte tout dans la vidéo et je vous fait une visite guidée des expos en prime.

Et vous parent à la ville ou à la campagne?

 

  • Maman Nouille (20 avril 2017)

    Je viens aussi de la campagne et habite en ville (mais plus petite). Parfois j’aimerais que mes enfants jouent dans le jardin de notre grandes maison mais je trouve ça très confortable d’avoir l’hôpital et pleins de médecins à portée de tram (c’est très utile avec des enfants de ne pas à avoir à faire une heure de voiture pour consulter), des nounous disponibles, une médiathèque,… vivre en ville a aussi ses avantages.

  • Lise (20 avril 2017)

    Oh comme je n’aimais pas quand ma famille m’appelait « la parisienne »… D’autant plus qu’à Paris j’étais « celle du Sud » et au final j’avais l’impression d’être de nulle part. Je ne suis pas encore maman mais durant mes 4 années passées à Paris je me suis aussi fait la réflexion qu’il était hors de question que je le devienne à Paris. J’ai surement vue trop de mamans galérer avec leur poussette dans les escaliers du métro, dans l’indifférence totale souvent. Aujourd’hui j’habite à Lyon et ça ne me dérangerait pas du tout d’y faire des enfants. La ville est quand même assez différente de Paris et me semble plus kids-friendly, notamment dans les restaurants. Et moi j’adore aller au restaurant 🙂

  • Maman a des Formes (20 avril 2017)

    Certaines sont maman à Paris, certaines sont des mamans exilées en Asie et d’autres sont des mamans globe-trotter qui parcours le monde. Le principal c’est d’être bien dans ces baskets peut importe où l’on vit. 😉

  • Emma June (21 avril 2017)

    Moi je suis une maman de campagne car j’apprécie tellement de pouvoir sortir de chez moi et aller marcher dans la nature, j’ai grandi ainsi et je ne me vois pas vieillir sans ça, ni faire grandir mon fils autrement. Par contre, nous travaillons dans une ville (plutôt grande),il y va à l’école,il y a hopital, médecins et aussi musée, ciné etc et j’aime le fait de pouvoir avoir le beurre, l’argent du beurre et la crémière lol.

DEPOSEZ UN PETIT MOT DOUX

Votre adresse mail ne sera pas publié

You Might Also Like

Here you can find the related articles with the post you have recently read.