IMG_1938

Instantanés de la semaine #27 (papi)

Quelle semaine! Qu’il est dur à emprunter le chemin des adieux. Même  quand c’est son papi, qu’il est vieux, que l’on sait que c’est pour le mieux.

Nous avions repris la route de la Normandie. Pris le temps des moments simples en famille. Ces petits instants de joie qui se glissent entre les larmes de douleur. Les rires qui s’infiltrent en plein milieu d’une cérémonie mortuaire parce que quand même papi c’était un rigolo et que c’est comme cela que l’on a envie de se souvenir de lui. Les balades sur la plage du Havre que l’on a tant arpenté avec lui. Le recueillement dans la forêt où il faisait ses petites foulées de marathonien. Les mots qui restent coincés dans la gorge quand on essaie de lire son texte au milieu de la foule réunie.

Et puis comprendre aussi que maintenant papi, c’est son papa à soi qui a pris une toute nouvelle place. Qui trouve refuge dans les sourires de ses petits enfants. Qui leur apprend à siffler comme les oiseaux et manger des madeleines. Voir petite ogresse passer de bras en bras pour diffuser son énergie solaire et réconforter les peines.  Jouer avec ses petits cousins et être plus soudés que jamais . Se dire que la vie c’est beau quand même. Malgré tout. Faire des câlins à sa grand mère. Parce qu’il n’y a pas d’âge pour cela.

Rentrer à Paris et se changer les idées à tout prix.

Se goinfrer de chocolat chez Maison Fouquet, parler art contemporain et design à la présentation Bugaboo au Palais de Tokyo (et avoir envie d’acheter une nouvelle poussette Warhol), se perdre dans les points colorés de Pissarro au Musée du Luxembourg, explorer son quartier avec son amoureux et son bébé.

Bref une semaine intense en émotions et souvenirs où l’énergie positive et les ondes d’amour sont ce que je retiendrai !

 

DEPOSEZ UN PETIT MOT DOUX

Votre adresse mail ne sera pas publié

You Might Also Like

Here you can find the related articles with the post you have recently read.