Cuisiner zero déchet avec des fruits et légumes

Journal de bord des résolutions écolo #1

Il n’est pas toujours facile de changer de cap et de modifier ses habitudes de consommation. Cela entraine des changements de vie mais c’est bien souvent pour le mieux. Je vous avais fait part de ma volonté de changer sur le blog, et du coup je me suis dit que ça serait bien de tenir un journal de bord afin de mesurer le chemin parcouru et se motiver. D’ailleurs si à la fin de ce billet vous avez des conseils ou remarques, je prends volontiers.

Première semaine

Vêtements

Tri Tri Tri !

Avec le déménagement nous avons du repenser tout notre système de rangement. Plus de dressing. Plus de cave. Il était urgent d’enlever le surplus. Du coup on s’est mis sérieusement à trier nos vêtements. Pour ma part, j’ai décidé de faire le deuil de mes vêtements d’avant grossesse avec leur deux tailles en moins. Pas que je ne pense jamais récupérer ma ligne mais simplement que je trouvais ça déprimant. Finalement moi ça ne m’aidait pas à avancer. Au final, à nous deux on s’est retrouvé avec une poubelle de choses irrécupérables, deux énormes sacs et un moyen. Qu’en faire ? Les donner pardi!

Une benne de textiles à donner est située à deux rues de chez nous. Le souci c’est qu’il faut emballer les vêtements dans des sacs plastiques fermés de 30L. Pour le zéro déchet, peut mieux faire !

Pour Salomé on a eu la chance d’avoir beaucoup de vêtements donnés donc c’est top !

Le ménage

J’étais déjà une grande adepte du vinaigre blanc avec huile essentielle donc de ce côté là plutôt pas mal. J’ai décidé d’y aller progressivement dans mes changements et raisonnablement aussi. Ça commence par ne pas jeter tous les produits sur un coup de tête mais les finir un à un avant de les remplacer par des choses plus saines. L’étape suivante ça sera de les fabriquer moi même.

La beauté

J’avais déjà fait un gros tri avant de déménager et finalement je n’ai pas non plus des montagnes de maquillage. Par contre je me retrouve avec plusieurs bouteilles de lait pour le corps que l’on m’a offert. Hors de question de les jeter. Je vais les finir et on verra bien après. Ce qui m’amène à la question des cadeaux. Il faudra que je sensibilise un peu mon entourage à la question pour qu’il essaie de respecter les choses que j’essaie de mettre en place. Ce n’est pas évident car c’est déja tellement gentil d’avoir des attentions.

Pour le moment j’essaie aussi de prendre des produits plus naturels. J’avais d’ailleurs gagné un produit chez Weleda que je suis passée récupérer. J’ai également fait une tentative de sans emballage en commandant à un petit producteur. En allant le récupéré j´ai eu la mauvaise surprise de le découvrir sous emballage plastique. Mauvaise pioche. Il va falloir que je trouve un endroit où acheter des savons Et shampoing solides, en attendant de passer moi même à leur fabrication.

La déco

Nous sommes toujours en train de meubler notre chez nous. Nous avons bien pris le temps de réfléchir pour acheter des choses qui nous plaisent et de qualité. En bois de préférence. Système de LED pour les éclairages. Par contre c’est sûr que la livraison implique les cartons…

Nous avons décidé de conserver la grande armoire de la chambre de Salomé qui date des anciens locataires. La couleur n’est pas jolie mais la forme est sobre et la taille adaptée à la pièce nous fournit beaucoup de rangement. J’ai entrepris de la customiser un peu.

Bébé

C’est sans doute là où ça va être le plus difficile. Le cap des couches lavables je ne suis pas sûre d’être prête. Par contre depuis la naissance j’utilise des cotons lavables sauf pour les selles (pareil je ne me sens pas encore sur ce coup là). Pour les produits, je continue avec des marques bio, mais l’emballage plastique n’est pas top. Prochaine étape: les repas!

La cuisine

Cette semaine j´ai cuisiné moi même 80% des repas. Une petite dérogation tout de même pour un dîner  japonais et un midi où j’étais seule avec bébé (plat préparé qui restait au frigo). J´ai également cuisiné la majorité des plats de Salomé. J’ai joué de malchance car la pauvre puce a été malade et je l´ai donc eu avec moi 4 jours cette semaine. Difficile de cuisiner à ce moment là. Cependant les voir l´ogre et elle se régaler avec ce que j’avais fait ça m’a motivé ! Et moi j’étais contente car j’ai toujours aimé ça la cuisine, on est pas ogresse pour rien !

Les courses

1ère tentative:

Quelle histoire ! Je suis un peu maso, ma première tentative a été à Monoprix. Je m’étais fixée pas d’emballage sauf papier pour les légumes. C’est bien la chaîne  propose cette option. Après parcours des rayons à la recherche de produits de saison français. Je ne suis pas repartie avec grand chose: un céleri, des épinards et des noix en vrac. Les autres rayons nada! Que de l’emballage!

Ensuite direction la boulangerie. Baguette tradition. Emballage papier. nota bene: prendre un sac en tissu pour le mettre dedans la prochaine fois.

Cake pour le petit dej pour éviter les viennoiseries industrielles: cuit dans du carton + recouvert de cellophane.  Le boulanger s’apprête à le glisser dans un sachet papier. Je l’arrête à temps.

En revenant du travail, l’ogre a fait un détour pour faire aussi des courses. Il revient avec beaucoup de produits emballés dont des tomates bio en barquette. Il a pris bio pensant bien faire. L’effort était louable. A cet instant je comprends qu’il va falloir qu’il lise ma bible du moment Famille zéro déchet, parce que seule je ne vais pas y arriver !

2ème tentative:

J’ai commandé cette fois des produits à la Ruche qui dit oui. C’était l’occasion d’une petite ballade en famille à la villette. J’ai eu la belle surprise de voir qu’un ami de longue date de mon petit frère, le même qui avait régalé nos invités au pique nique de mariage avec ses fruits du verger, livrait des pommes. Ni une ni deux j’ai passé ma commande. Tant qu’à faire j’ai pris aussi à d’autres producteurs des oeufs, un chou, des légumes pour la soupe, des pois secs et un pot de miel. Le responsable de la ruche, Ferdinand, et le producteur d’œufs ( Ferme de la haie de Béranville) étaient vraiment sympas et c’est tellement plus humain cette manière de faire que le supermarché que je pense réitérer. C’est le genre d’initiative que j’ai envie de soutenir.

Par contre si le goût était au rendez-vous, mauvaise surprise pour le savon à l’argile (voir plus haut), les yaourts, le houmous, les madeleines et la pâte à tartiner. Tous entièrement sous emballage plastique. Dommage car les produits étaient de qualité. Me voilà prévenue pour la prochaine fois.

3ème tentative

Armée de mes boîtes et sacs en tissu, direction naturalia pour voir ce que l’enseigne bio propose. Beaucoup de fruits et légumes en provenance d’Espagne, je passe mon tour. Par contre pas mal de choix pour le vrac. Des sacs papiers sont à disposition. Je demande d’une voix mal assurée si je peux utiliser mes boîtes. Franchement le vendeur a été très arrangeant. Il m’a expliqué que une seule cliente avant moi avait demandé et que du coup il me proposait la même solution: mettre dans les sachets papiers ce qui m’intéressait pour la pesée puis transvaser dans mes boites. Ensuite il récupère les sachets papiers pour les réutiliser. Voilà une solution qui me convient.

 

Voilà prochaine étape: le marché !

  • Picou (13 mars 2017)

    Comme tu dis, je crois qu’il faut y aller progressivement, et ne pas non plus te culpabiliser à chaque papier ou emballage inutile! Tu fais déjà une bonne part du travail, et j’avoue, mieux que moi! Je n’arrive pas à passer le cap, par commodité je pense, et comme tu le soulignes aussi c’est un travail à faire en famille, et mon chéri n’est pas vraiment dans le mouvement non plus, donc…on n’est pas très bons élèves ici! Après, chaque geste compte un peu, alors, on a quand même quelques bonnes habitudes par ailleurs ;o)

    • Sophie Ogresse (15 mars 2017)

      Et oui je pense qu’il ne faut pas se focaliser sur ce qu’on ne fait pas mais déjà prendre conscience de ce qu’on fait. Moi le bâton ça ne marche pas. J’ai bien aimé le livre famille zero déchet car le ton est rigolo et pas moralisateur. Ça permet une prise de conscience et y a de bonnes astuces. A glisser au chéri peut être…. C’est ce que je compte faire avec le mien 😉

  • lemondedejustine (13 mars 2017)

    C’est super ! tu vas y arriver et bravo pour cette démarche 🙂 Gros bisous

  • niki (13 mars 2017)

    y aller progressivement, ne pas non plus se mettre la pression mais c’est une démarche que je plussoie car je tente de faire pareil – c’est plus difficile lorsqu’on est seule, les quantités sont souvent trop grandes

    • Sophie Ogresse (15 mars 2017)

      Oui je vois ce que tu veux dire, mon père continue à acheter comme si on était toujours 5 à la maison… Les yaourts finissent par dépasser la date de beaucoup. C’est vraiment pas évident. Mais comme tu dis faut pas se mettre la pression et chaque petit geste compte

  • Maman-Tout-Terrain (14 mars 2017)

    C’est genial! Tu avances super vite!
    Pour les repas, notre truc est de toujours faire pour au moins deux repas et de congeler une barquette. Ca evite de devoir cuisiner a chaque fois. On congele aussi des legumes deja epluches et coupes pour gagner du temps.
    Sinon, tu m’as fait envie… tu cuisines quoi?…

    • Sophie Ogresse (15 mars 2017)

      Oui j’ai essayé de faire comme toi et de cuisiner pour 2/3 repas à chaque fois. Pour le moment je ne vais pas te faire rêver avec mes plats. Comme on se fait bien plaisir en sortie on est surtout aux légumes vapeurs de saison mais sinon j’aime bien les tartes salées aussi (tomate par exemple)

  • Mathilde (14 mars 2017)

    Chaque petit changement et chaque petit pas compte ! Depuis quelque temps je suis dans une démarche similaire à la tienne. Je modifie mes habitudes petit à petit pour tendre vers le mieux, en revanche je ne cherche pas le parfait. J’ai commencé par un GRAND tri (méthode Kon Mari) pour partir sur de bonne base. Puis j’ai commencé à faire mes produits ménagers, ma lessive, coudre des lingettes réutilisables, je remplace progressivement mes produits de beautés…etc
    J’adore faire de la pâtisserie, mais il me reste un peu d’effort à faire pour cuisiner davantage les repas du quotidien. J’y travaille !

    Bonne chance dans ta démarche et c’est une chouette idée de tenir un journal de bord des évolutions 🙂

    • Sophie Ogresse (15 mars 2017)

      Je me suis dit que ça allait me motiver. Et ça marche bien surtout quand je lis des messages comme le tien. C’est drôle je suis justement en train de lire La magie du rangement. J’ai l’impression que j’ai déjà bien avancé au moment du déménagement sur ce point mais peut encore mieux faire. J’espère pouvoir faire bientôt comme toi pour les produits ménagers et de beauté. Pour la couture je ne sais rien faire ^^

DEPOSEZ UN PETIT MOT DOUX

Votre adresse mail ne sera pas publié

You Might Also Like

Here you can find the related articles with the post you have recently read.