La tirelire du Petit Nicolas pour les pièces jaunes

Les petites pièces jaunes qui font de grandes choses !

Que se passe-t-il quand on met des petites pièces jaunes dans la boîte? Est-ce-que les petits ruisseaux font vraiment les grandes rivières? Je fais partie des personnes qui souvent préfèrent donner à des petites associations ou faire soi-même un geste car c’est du concret. Donner oui sans hésiter mais j’aime savoir à quoi ça sert. Je m’étais toujours posée la question pour les pièces jaunes, même si bien sûr j’avais comme tout le monde vu des choses à la télévision.

J’ai eu la chance d’être invitée par l’association à aller visiter plusieurs des projets mis en place à l’Hôpital Necker afin de me rendre mieux compte pourquoi les dons sont indispensables. Je vous raconte tout !

 

IMG_1089

 

La visite a démarré par la Halte garderie pour frères et sœurs d’enfants malades. Cette crèche gérée par l’UDAF (union des associations familiales de Paris) a pu être accueillie dans des nouveaux locaux financés par une opération pièces jaunes.

Ce projet est vraiment super car il permet d’accueillir en urgence ou plus régulièrement les frères et sœurs des petits patients afin qu’ils ne soient pas délaissés dans les couloirs entre les consultations. Ils ont un espace pensé pour eux, où ils peuvent jouer, se développer dans un contexte plus apaisé que celui de l’hôpital. Du lundi au vendredi de 8h45 à 18h, les enfants de 10 mois à 6 ans peuvent y aller, à raison d’un euro seulement par heure (repas et change inclus) . Cela fonctionne à l’heure, demi journée ou journée complète.

J’imagine le soulagement pour les parents de pouvoir se consacrer à leur enfant qui est malade en sachant que l’on prendra bien soin de l’autre.

IMG_1088

Cela peut aussi sauver la mise des jeunes parents se dirigeant à la maternité qui peuvent y déposer leur aîné le temps de l’accouchement

Pour la petite anecdote, j’ai fait la visite un an et un jour après avoir mis au monde ma petite ogresse dans cet hôpital .

Au passage, quel dommage que la jeune maman de la chambre jouxtant la mienne n’ait pas eu vent de cette crèche. Elle avait un nourrisson et personne pour garder son plus grand de 2 ans environ qui hurlait dans sa chambre ou courrait dans les couloirs de la maternité. Je me dis que pour les mamans solos ou dont le deuxième parent n’a pas pu prendre de congé cette solution de la crèche à côté de la maternité peut être aussi un petit miracle !

Les enfants du quartier peuvent également bénéficier de cette crèche avec un système d’inscription annuelle comme une halte garderie traditionnelle.

On passe à un autre projet dédié aux adolescents: La suite.

On estime au moins un million de jeunes entre 13 et 25 ans atteints d’une maladie rare ou chronique en France

J’ai été l’une de ces ados pendant plusieurs années, pas pour une maladie mortelle, mais une rare et douloureuse : l’algodystrophie. J’ai du plusieurs fois par semaine pendant de nombreux mois me rendre à l’hôpital pour des consultations et des traitements. Mon cas n’est certes pas comparable à celui d’ados en chimiothérapie ou atteint de mucoviscidose, cependant je comprends certaines des phases et des questionnements par lesquels ils passent sur le plan psychique.  Et c’est compliqué.

J’ai trouvé ça super d’avoir un lieu qui leur soit dédié, pour lesquels ils ont été consulté dans le choix de la déco (c’est très réussi d’ailleurs), et où on leur apprend l’autonomie.

L’objectif principal ici et de les préparer à passer du service pédiatrique à celui de la médecine adulte.

Plusieurs outils adaptés sont mis à disposition pour prendre soin de soi, travailler l’image de soi, préparer son avenir, répondre aux questions diverses difficiles à poser (sur la parentalité, la sexualité, l’avenir professionnel…). Cela passe par les consultations en gynécologie, dermatologie, esthétique, conseil en image, ect. , mais aussi par des ateliers et des conférences, et surtout des outils web pour cette génération ultra connectée (application Noa pour gérer son suivi médical, site web, vidéos avec youtubeuses, tuto, ect. ). C’est bien fichu !

IMG_1090

 

L’espace Plein ciel est un autre espace destiné aux jeunes hospitalisés entre 9 et 20 ans, mais dans un tout autre optique. Ici pas de blouse blanche ni de rendez-vous avec des professionnels de la santé mais un babyfoot, des ateliers, une terrasse pour prendre l’air, et surtout une déco qui n’évoque en rien l’hôpital !

IMG_1098

L’idée ici n’est pas de soigner mais d´améliorer le quotidien et surtout de rompre avec la solitude et l’isolement des jeunes. Ici la parole est libre, on échange, on est plus un malade mais un ado.

Les matinées étant dédiées aux soins médicaux, cet espace là est ouvert l´apres midi et en soirée. On peut y peindre, participer à la radio dans un espace studio géré par une association, jouer de la musique ou encore participer à un atelier cuisine avec un chef.

Et on s’y sent bien dans cet espace. La preuve en image.

Dernière visite, l’un des projets les plus emblématiques des pièces jaunes: la maison des Familles Saint Jean. Ici un bâtiment rénové pour avoir plusieurs chambres disponibles et un espace de vie commun. Une partie du bâtiment la maison des parents, permet aux parents dont les enfants sont hospitalisés de pouvoir dormir à proximité d’eux le temps nécessaire, l’autre partie la maison des familles accueille parents et enfants hospitalisés.

Certaines familles viennent de toute la France, y compris des Dom tom pour des soins et des opérations spécifiques. C’est donc essentiel de pouvoir les accueillir au mieux dans des circonstances déjà très difficiles. C’est d’ailleurs cette action en particulier que cette année les pièces jaunes ont mis en avant.

J’ai beaucoup aimé la façon dont les bénévoles de la croix de Malte parlait du lieu et surtout l’accent qui était mis sur l’échange et la convivialité, le soutien aussi entre les familles, et aussi l’apport réciproque. On oublie parfois aussi que donner de son temps c’est recevoir bien des choses de la part de ceux à qui on donne. J’en ai eu souvent l’expérience en temps qu’art thérapeute: mes patients m’ont appris bien des choses et offert beaucoup de jolis moments.

 

IMG_1104

Vous l’avez compris, je suis enchantée par cette visite qui ne montre qu’un petit aperçu de toutes les supers actions menées par les Pièces Jaunes.

Et sur le chemin retour avec d’autres blogueuses conviées on se demandait justement quel pouvait être notre apport, comment aider l’association. D’une certaine manière, cette confiance accordée nous donnait encore plus envie (et un petit peu de pression aussi on ne va pas mentir) de porter au mieux leur parole. J’espère que cela vous aura convaincu aussi d’apporter votre petite pierre à l’édifice d’un futur bâtiment qui soulagera le quotidien des familles et des enfants malades.

 

Comment soutenir l’association?

De plusieurs manières:

_ Si vous voyez une boite rouge avec le petit nicolas, y glisser une petite pièce.

_ Aller récupérer l’une de ces boites dans une agence Guy Hoquet pour organiser une collecte (établissement scolaire ou de garde de votre enfant, lieu de travail, ect. ) puis déposer la boîte en bureau de poste avant le 11 février.

_ Faire un don de 5 euros en envoyant DON par sms au 92911 (pour les abonnés SFR, bouygues & orange) ou directement sur leur site web.

 

 

De mon côté je vais essayer de mettre une boîte à disposition dans la crèche de ma fille en espérant avoir l’aval de la directrice…

 

DEPOSEZ UN PETIT MOT DOUX

Votre adresse mail ne sera pas publié

You Might Also Like

Here you can find the related articles with the post you have recently read.