Performance Stock de Jean Guillaume Gallais

Quand maman a décidé d’être égoïste

Hier soir, c’était ma soirée fille! Ça faisait des jours et des jours que j’attendais ça. J’avais été un peu morose toute la semaine:

Oui j’aime ma fille. Oui j’adore passer du temps avec elle. Oui c’est sympa le congé parental (même si dans mon cas ce n’est pas un véritable choix). Mais, maman, elle a besoin d’air de temps en temps, comme tout le monde, et c’est bien normal.

Bref, ça faisait plusieurs fois depuis un mois que mes plans sans bébé tombaient à l’eau, que ça soit pour voir mes amies ou les soirées en amoureux. Petite baisse de moral. Rien de grave hein. Mais même faire des courses seule, au point où j’en étais, me paraissait une perspective sympa mais difficilement réalisable.

Vendredi soir arrive et je sens que ça s’annonce mal. Samedi ça se confirme. Le plan « soirée filles » se transforme en « soirée avec amis + famille + enfants ». Ce qui aurait pu être très sympa aussi. Et j’ai même commencé par réflexe à dire oui.

Sauf que voilà. Si je faisais garder ma fille, ce n’était pas pour passer la soirée avec d’autres petits bouts que les miens. Même si ils sont choux. Même si je les aime beaucoup.

L’ogre me dit « Vas y ! Sors!  Tu voulais voir un truc au Palais de Tokyo. Ça fait un moment que tu m’en parles. »

Donc, j’ai suivi son conseil, j’ai finalement dit non à mon amie pour le changement de plan. Et grand bien m’a fait.

Oui, j’ai été une maman égoïste.

Je suis sortie de l’immeuble. J’ai pris une grande inspiration. Contente de pouvoir lâcher mes cheveux (Petite ogresse les aime tant qu’elle me les tire toute la journée donc je les attache). De porter une tenue sans bave ni vomi. De marcher seule sans poussette ni écharpe. De respirer. D’admirer Paris.

J’ai repris mon plan de départ: Performance Stock au palais de Tokyo pour l’exposition Le palais des Monteurs. Et moi qui déteste d’habitude faire ça seule, j’y ai pris un sacré plaisir. J’ai déambulée dans l’oeuvre, ce labyrinthe de couleur éphémère.

Mon amie qui avait prévu finalement de boire un verre avec moi étant injoignable (j’ai appris en rentrant que son téléphone avait rendu l’âme), j’ai saisi l’occasion qui se présentait de boire un verre sur la terrasse du Musée d’art Moderne avec deux anciens collègues.

Il fait beau. Le lieu est tellement agréable. Je sirote mon Monaco. On papote. Ça requinque.

« Un resto ailleurs ça te dit?  » Allez c’est parti! Tant qu’à faire!

Et voilà comment une soirée filles s’est retrouvé changé en soirée arty/bière totalement improvisée.

En rentrant à la maison, aucune culpabilité. Juste le plaisir d’être chez soi et de voir petite ogresse endormie paisiblement, ravie de sa soirée avec son papa chéri rien que pour elle. J’ai eu une pensée pour ma maman, qui savait se ménager des instants bien à elle et était la personne la plus altruiste que j’ai rencontré dans ma vie.

Je ne suis peut être pas si égoïste après tout.

Une famille unie , c’est peut être d’abord une maman en harmonie.

Un dernier regard sur le petit lit. Un bisou volé au chéri.

Bonne nuit Happy family 💫

 

Et vous? Du genre parent fusionnel ou besoin de liberté aussi?

  • niki (31 juillet 2016)

    le soi-disant égoîsme des mamans est une chose indispensable aux enfants, ils apprennent l’indépendance (de leur maman) et surtout elle est plus disponible avec ce type d’intermède – PAS de culpabilité surtout sophie 🙂

    • ogresse&cie (1 août 2016)

      Je te suis là dessus Niki. Ma mère était une femme très indépendante et épanouie, et quand elle s’occupait de nous c’était à 100%. Donc pas de culpabilité. Mais c’est fou les remarques qu’on peut encore entendre aujourd’hui. Le papa quand il sort, jamais on lui sortirai des trucs du genre « pas trop dur de laisser bébé » ect… Des petites remarques pas méchantes mais qui te font demander si tu es normale d’être heureuse de passer une soirée juste pour toi.

  • Alexandra (31 juillet 2016)

    Pour être une maman disponible, il faut prendre de la disponibilité pour soi, sinon on est une maman frustrée… Tu as très bien fait… !!

    • ogresse&cie (1 août 2016)

      Coucou Alexandra. Je suis contente de lire un petit message de toi. Tu fais partie des gens sympas de la blogosphère que j’étais désolée de perdre de vue en étant si peu présente ces dernieres années. Je suis bien d’accord avec toi. Va falloir que je trouve des possibilités pour m’épanouir de mon coté pour qu’elle ne le subisse pas. Je pense que la crèche en septembre va arranger les choses.

  • Maman-Tout-Terrain (1 août 2016)

    « Le plaisir de seulement faire un supermarche sans les enfants », oui, ca me parle aussi! C’est vrai que c’est pas facile d’etre en long conge parental avec ses enfants… Contente de lire le recit de cette jolie soiree en tout cas! J’imagine le bien que ca a du te faire!

    • ogresse&cie (1 août 2016)

      Ça fait du bien d’être comprise. Il y en a tellement qui pensent que je suis en vacances… Ça m’a fait un bien fou!

  • PasTropFatiguée (1 août 2016)

    Dans ces moments là, on est pas une maman égoiste, on est juste une femme. C’est pas possible d’être mère à 100%, on n’est pas que ça ! Nos bébés d’amour ont aussi besoin d’être parfois sans nous, pour grandir, et pour connaitre le plaisir de se retrouver.

    • ogresse&cie (3 août 2016)

      Oui c’est comme ça aussi que je vois les choses. La fusion en permanence c’est toxique!

DEPOSEZ UN PETIT MOT DOUX

Votre adresse mail ne sera pas publié

You Might Also Like

Here you can find the related articles with the post you have recently read.