3-

Bienvenue à la crèche !

Nous avons beaucoup de chances, j’en suis bien consciente: nous avons obtenu pour Petite Ogresse la sacro sainte place en crèche à Paris. Primipare, je ne savais pas vraiment à quoi m’attendre sur le déroulé de cette première prise de contact ni ce qui va s’en suivre. Je vous raconte. 

Et en prime il y a une petite surprise en toute fin d’article pour les lecteurs assidus 😉 

Crêche paris 19Les démarches

A peine enceinte, l’entourage vous pose déjà la question du retour au travail et du mode de garde, alors que vous, vous êtes plutôt en mode achat de petit body trop mignon ou déco de la nursery. On pourrait se dire que c’est franchement pas sympa de vous parler séparation alors que vous êtes en pleine fusion avec bébé mais c’est pour votre bien. En effet pour certaines crêches, il faut s’y prendre longtemps à l’avance. Certains diraient, limite avant même de savoir que l’on est enceinte.

Pour les crèches municipales parisiennes ce n’est pas le cas car cela dépend d’un comité d’évaluation du dossier et non du « premier arrivé, premier servi ». Ceci dit, nous sommes allés bien en amont à la mairie pour préparer le dossier et moi ça m’a tout de même bien rassurée.

Il vous faudra (en espérant que je n’oublie rien): justificatifs de domicile, identité, revenus. C’est à la naissance de l’enfant que le dossier de pré inscription est déposé, complété du certificat de naissance. Donc pas avant.

Et là vous n’avez plus qu’à prier pendant quelques temps pour que la réponse soit positive. Notre petite ogresse est née en janvier. La commission s’est réunie en mai. Salomé fera sa rentrée en septembre. Yeahhhh !

Crêche paris 19Le premier rendez vous avec la directrice

Ça y est nous avons en main le fameux papier d’admission qui nous indique le nom de la crèche et aussi le numéro pour contacter la direction. S’en suis un premier rendez vous avec la directrice de la crèche. Premières impressions: l’architecture est canon! Le bâtiment dois avoir 2 ans environ. Il est vraiment beau. Et bien pensé. Dès l’entrée, on repère le garage à poussette. On y dépose la notre. Et c’est parti pour le rendez vous. Un dossier basique à remplir. Mais ce que j’ai trouvé bien c’est que la directrice a répondu à pas mal de questions sur le fonctionnement et aussi nous a exposé le projet pédagogique de la crêche.

Notre quartier est très multiculturel. C’est d’ailleurs une des raisons qui font que je l’aime tant. La directrice a donc très a coeur la transmission de l’histoire familiale et des origines. Concrètement, cela va se traduire part des petits moments dans l’année où les parents s’investissent dans la crêche. En proposant par exemple de faire un atelier, montrer un film, ect… Sur leur pays ou region d’origine.

Je trouve cette approche très interessante.

Le seul petit regret pour moi c’est que l’équipe ne soit pas encore sensibilisée sur la LSF (langue des signes françaises), si bénéfique pour tous les bébés. Vous vous en doutez si vous avez lu mon billet sur le dépistage de la surdité à la maternité, c’est une question importante pour nous. Mais cette crèche est encore très jeune, peut etre que cela se développera un peu plus tard.

Creche paris 19La réunion jeunes parents/bébés

Quelques jours plus tard, nous rencontrons l’équipe et les autres parents pour une visite de la crèche . Nous avons été très bien reçu. Gateaux et thé glacé préparé par l’équipe. Sourires. C’est bien, ils ont compris que c’était important que les parents se sentent bien aussi à la crêche, qu’un bon accueil facilite aussi la venue des enfants. Parents sereins enfants sereins équipe sereine. Tout le monde est gagnant. L’ambiance est studieuse du coté des parents. On observe. On apprivoise aussi ce nouveau lieu. Ma petite ogresse dans son écharpe n’en perd pas une miette et fait déja du charme à un petit garçon. Ca promet!

Le bâtiment est divisé en plusieurs parties. Celle réservée à l’équipe (cuisine, lingerie). L’étage des petits avec les berceaux et celui des grands avec les lits dortoirs. Les jolis petits casiers avec les photos des bambins. Les jeux. Ça donne envie. Sur un mur, un tableau semainier avec les activités prévues: motricité, pataugeoire, éveil musical… Petite ogresse et ses copains ne vont pas s’ennuyer!

La rentrée

Voilà. J’ai noté mon nom pour la semaine d’adaptation. Franchement je n’ai rien compris à ce qui nous attendais. Je crois que je ne suis pas la seule dans ce cas. Pour le moment, je sais seulement que je dois me rendre à la creche un certain après midi de septembre, et me rendre disponible la semaine qui suit. Mais très concrètement, aucune idée. J’ai bien compris qu’il s’agissait d’y aller progressivement et de la laisser petit à petit avant la vraie rentrée mais je n’en sais pas plus. Affaire à suivre!

Je vous laisse avec quelques photos de l’architecture. Je trouve ce projet vraiment réussi. Il est signé par L’agence VEA et les photographies de l’article sont celles de ©Sergio Grazia

Creche canal de l'ourq

Creche canal de l'ourq

Creche canal de l'ourq

Creche 19e

Creche canal de l'ourq

 

Edito août 2016: Pour préparer l’entrée de votre bout de chou à la crèche ou à l’école, la marque Ludilabel vous offre 10% de remise sur votre première commande avec mon code

AFFILIATE-6925-PRDQA-NLEG

Cela vous permettra d’étiqueter toutes les petites affaires pour ne rien perdre.

 

  • delphine (26 juillet 2016)

    Mais quelle chance, elle a l’air absolument géniale cette crèche !
    Tu verras l’adaptation c’est la laisser effectivement un peu plus longtemps chaque jour et donc être méga disponible !

    • ogresse&cie (26 juillet 2016)

      C’est ce que j’ai cru comprendre. Heureusement que je suis en congé parental. Les parents qui bossaient étaient en panique question organisation… Mais comme on nous a rien dit de précis (genre tel jour tel horaire ect…). Ça s’était bien passé pour vous?

  • niki (26 juillet 2016)

    quelle belle crèche, et joliment située en plus – ici aussi il faut quasiment réserver sa place dès que tu es certaine d’être enceinte (certains disent même qu’il faut le faire avant mdr) – ce qui a été un problème pour moi qui travaillait dans un domaine où les heures étaient un problème, c’est qu’on m’avait dit très sévèrement que si je ne pouvais pas être là à 18h, heure de fermeture, on ne prendrait pas l’inscription – nous nous sommes dirigés alors, pour un temps vers une crèche privée, et puis grâce à la générosité de la mère de mon mari (merci encore à elle ici publiquement), j’ai pris la décision d’arrêter de travailler pour me consacrer à mes 2 petits voyous – mais le problème de la crèche m’est resté dans la gorge depuis 32 ans (âge de mon aîné – ça ne me rajeunit pas 😉 )

    • ogresse&cie (26 juillet 2016)

      Je comprend tout à fait. Avec mes horaires de musées c’est pas simple non plus… Je peux bosser jusqu’à 23h… Heureusement qu’on est 2!

  • Valérie - histoiresdemaman (29 juillet 2016)

    Cette crèche semble parfaite! Nous aussi, on a commencé la crèche 🙂
    La familiarisation c’est bien déroulée, et pour vous? Pas trop compliqué la séparation?

    • ogresse&cie (29 juillet 2016)

      Ah chouette c’est top quand ça se passe bien. Il parait en effet que la séparation n’est pas toujours évidente. On démarre en septembre alors on verra bien

  • Allychachoo - Famille en chantier (31 juillet 2016)

    C’est super une place en crèche ! Nous ça s’est vraiment avéré être le mode de garde idéal pour fiston 🙂

    • ogresse&cie (1 août 2016)

      Oui on est super content. C’est vraiment le mode de garde que je voulais pour qu’elle puisse aussi apprendre à jouer avec d’autres enfants, le partage ect… Ca c’est bien passé direct pour toi ou ça s’est mis en place petit à petit?

DEPOSEZ UN PETIT MOT DOUX

Votre adresse mail ne sera pas publié

You Might Also Like

Here you can find the related articles with the post you have recently read.