Enfants dans la caravane bal'kids

Les ateliers Bal’Kids

Giulia, quand elle vous parle du projet de la Caravane Balkanique par l’association Bal’kamp aux Grands voisins et des ateliers Bal’kids pour les enfants dont elle s’occupe, elle a les yeux qui pétillent. Je l’ai soumise au jeu de l’interview pour qu’elle explique sur le blog ce beau projet que je soutiens « à fond les ballons » et que j’avais très envie de vous faire découvrir.

💙🗺💙
Hello Giulia, qui es tu ? Peux tu te présenter en quelques mots?

Je ne trouverai jamais les mots pour me décrire… Je m’appelle Giulia oui avec un G et un I, donc oui je suis italienne ! Je suis arrivée il y a désormais un peu plus qu’un an et demi à Paris, ville que j’adore et que je ne pourrais jamais plus quitter ! Je me suis installée après avoir déjà commencé mon parcours professionnel en Italie, notamment dans la médiation culturelle dans les musées. Moi sinon, je suis quelqu’un d’extrêmement curieux: j’adore la recherche, lire, les bibliothèques, les musées, l’art sous toutes ses formes. J’ai toujours essayé de trouver un moyen pour exprimer aussi mon côté plus artistique et créatif.

Alors c’est quoi ce super projet de la Caravane Balkanique?

Alors Bal’kamp… Bal’kamp avant tout et après laCarlo, la caravane balkanique… L’association née avec la volonté de promouvoir et faire connaître les cultures des Balkans, si généreuses et plurielles.
A travers l’organisation d’événements, d’ateliers et de rencontres nous essayons de lier interculturellement, artistiquement et socialement les cultures balkaniques .

Connaissant ma passion pour les activités enfants, tu imagines bien, ce sont les ateliers bal’kids qui m’ont tapés dans l’oeil…

Oui, je m’en doutais 🙂 Les ateliers pour enfants sont un peu mon bébé. Je voulais intégrer les familles et les plus petits dans ce projet que j’apprécie particulièrement. Notre but est de faire voyager les plus petits à la découvertes de tous ces pays et des leurs cultures avec des contes, des récits, des photos, des images, des jeux… Pauline, avec qui je planche sur le projet des ateliers pour enfants me complète un peu… Moi je travaille sur le contenu et la conception de l’atelier même et elle rajoute un côté plus ludique à chaque activité.

Quel est le concept?

Il y en a plusieurs… On a travaillé sur plusieurs sujets: musique, danse, géographie, faune et flore, traditions, contes. Nous avons aussi organisé des jeux et une chasse au trésor pour faire aussi participer les plus grands.

A partir de quel âge un petit loup peut-il en profiter?

Chaque atelier est adapté à une tranche d’âge. Nous avons organisé des ateliers de contes avec les plus petits à partir de 3 ans jusqu’à 14 ans pour la chasse au trésor.

Quand et où cela a t il lieu?

Jusqu’au 2 juillet, pour le lancement du projet, nous avons assuré un atelier BAL’kids tous les dimanches. A partir de la rentrée nous pensons plutôt à organiser deux rencontres par mois pour avoir le temps et les moyens de concevoir de nouveaux ateliers ! Toutes les informations concernant les ateliers sont publiées sur la page facebook de Bal’Kamp.

La Carlo, la caravane balkanique, est située au sein des Grands Voisins, à Denfert Rochereau. Le lieu en soit est vraiment magnifique, à découvrir !

Quels sont les thèmes et les pratiques artistiques explorés par les enfants en atelier?

Tout est organisé autour du thème du voyage… Avec la caravane on voyage et on le fait ensemble, pour l’idée même de caravane… Comme je te disais, nous explorons ensemble les différents univers balkaniques: danse, musiques, traditions, géographie, langue…

Quel est ton plus beau souvenir d’atelier?

Ah il y en a plusieurs… Je peux citer le plus récent lors de notre dernier atelier qui a un peu clôturé notre activité avant la pause estivale. Nous avons proposé une chasse su trésor sur le site des Grands Voisins samedi 2 juillet . Les enfants avec leur parents partaient à la découverte des Balkans à travers 5 ateliers dédiés à la géographie des Balkans, à la musique et à la danse, aux traditions et au folklore, à la cuisine et aux animaux.
A la fin des activités le rendez vous pour les équipes participantes étaient à la caravane, où le trésor était caché. Les enfants devaient avant de découvrir les surprises répondre à 5 questions, liées aux cinq ateliers… C’étaient impressionnant de voir l’engagement, l’attention et la curiosité des enfants qui n’ont pas hésité une seule seconde à donner correctement toutes les réponses !

Et les parents ils peuvent faire quoi pendant ce temps là? Quels sont les autres choses à faire proposés par la caravane balkanique?

Pour les plus grands, des ateliers de Heklanje, le crochet balkanique traditionnel, revisité dans une forme moderne, des cours de danse traditionnelle sont proposés.
Régulièrement, des lectures de textes théâtraux, poétiques et de légendes sont organisées dans l’espace intime et chaleureux de la caravane. Des rencontres musicales avec des musiciens professionnels ont lieu une fois par mois. Nous avons aussi invité des artistes, photographes, auteurs et cinéastes originaires des Balkans qui viennent vous faire découvrir personnellement leurs travaux sur la région. En plus, nous avons proposés bien évidement des concerts de musique balkanique.
A La Carlo nous mettons à disposition de nos publics plus d’une cinquantaine de livres, de journaux, de films consultables sur place.
Des cours hebdomadaires de langue française tous niveaux sont dispensés par nos bénévoles pour répondre aux besoins d’un public diversifié, notamment à des personnes issues de migrations .

Pourquoi as tu décidé de t’y impliquer? Qu’est ce qui te plait dans ce projet?

Pour plein de raisons. Parce que tous les bénévoles font ça avec passion! J’ai découvert le projet à travers la passion et l’enthousiasme de sa conceptrice Prisca, le président de Bal’kamp. Je ne pouvais pas ne pas partager ses idées, ses motivations, son envie. Ce qui m’a motivée le plus est sa dimension sociale. Les ateliers pour enfants comme tous les activités proposés sont gratuits actuellement, nous pensons de fixer une contribution. Mais ça ne sera pas cher, sans doute aux alentours de 2 euros juste pour reacheter le materiel. 

Et si on a envie de vous aider, que peut-on faire?

Il nous reste une journée pour collecter des fonds sur le site ulule, qui nous permettraient de redonner toute sa superbe à la caravane (réparations des roues, petit coup de peinture, rafraîchissement du mobilier), acheter du matériel pour les ateliers et continuer à organiser des évenements. On croise les doigts !

 

 

💙🗺💙

Pour ma part, elle m’a si bien convaincue que me voilà « bienfaitrice » officielle. J’ai souhaité encourager ce projet car même si ma Petite Ogresse est bien trop petite pour en bénéficier j’ai l’espoir que d’ici quelques années elle le pourra. Pourtant je ne suis pas une grande donatrice à des associations. De temps en temps pour les grandes causes qui me tiennent à coeur (notamment la recherche sur le cancer du sein). Parfois les scandales qui éclatent sur les profiteurs des collectes de fond des grandes associations bien connues me détournent un peu. Je préfère encourager les petits projets qui ne changent pas la face du monde mais qui le rendent plus beau à coup de jolies couleurs. Et quand je vois Giulia qui le dimanche va animer bénévolement des ateliers pour des enfants qu’elle ne connaît pas, et bah moi je dis BRAVO!

J’espère que vous aurez vous aussi l’envie de faire un petit geste. Même 5€ peuvent permettre à l’association de perdurer.

Je croise les doigts pour que Bal’kamp atteigne son objectif.

Longue vie à la Caravane Balkanique! Longue vie aux ateliers Balkids!

  • M (24 juillet 2016)

    Moi aussi je dis Bravo ! Et le lieu en lui-même est super sympa en effet.

  • Mascotte de BAL'KAMP (18 août 2016)

    Je soutien tout particulièrement BAL’KAMP et Prisca e je soutien tout personnes qui la soutiennent. ♥

DEPOSEZ UN PETIT MOT DOUX

Votre adresse mail ne sera pas publié

You Might Also Like

Here you can find the related articles with the post you have recently read.