Bloguer façon ogresse

Pourquoi j’ai totalement changé ma façon de bloguer

La première fois que l’on m’a parlé des blogs, j’étais très très sceptique. Je ne comprenais pas l’intérêt d’avoir un blog. C’était au tout début. Les blogs skyrocks. Les visuels super moches. Une orthographe douteuse. Beaucoup d’impudeur. Les personnes racontaient leur vie intime façon journal avec de mauvaises photos. Je ne voyais pas pourquoi. Pourquoi ne pas partager cette vie privée qu’avec ses amis? Pourquoi tant d’exhibition ?

Oui mais voilà. Quelques années plus tard, j’ai totalement changé d’avis. C’était en mars 2009. Je venais de terminer un stage de médiation culturelle très difficile. Une ambiance de travail horrible. Une sous chef machiavélique. Bref le monde souvent joyeux de l’art contemporain. J’ai eu besoin d’une soupape. Et aussi de continuer à partager mon goût pour la culture. J’ai alors découvert la super communauté des blogueuses lectrices. Des nanas géniales. Des passionnées de littérature. Des professeurs de lettres. Des bibliothécaires. Ou de simples amatrices comme moi.

Je fais de jolies rencontres. Et mon premier blog L’ogresse de Paris commence à se développer. J’y traite des sujets culturels qui me bottent ( les livres, les expos, les musées…) parfois je poste quelques croquis. Au départ mon ton était très académique. Façon dissert. Puis de plus en plus personnel au fur et à mesure des billets. Les gentils commentaires, ça change la donne. On se sent investi. On est pas seul. On n’écrit plus que pour soi mais aussi pour les autres.

Reprenons.

Alors j’ai continué sur ma lancée. J’ai ouvert un deuxième blog un mois plus tard (donc avril 2009), enfant cette fois, qui m’a permis de développer mes activités de conteuses et mes ateliers. C’est ce blog, L’ogresse de Compagnie, qui vous pouvez le voir a bien changé lui aussi (ancienne adresse ici). Au départ, il était une vitrine pour mes clients. J’y proposais mes différents thèmes de contes, des DIY pour les anniversaires.

FullSizeRender(8)

 

Pixeles avait quelques années plus tard réalisé pour moi un magnifique site internet pour développer mes activités. Par la suite j’avais donc repris le blog comme blog et montré les travaux de mes élèves de maternelle pour qui je donnais un cours d’arts plastiques hebdomadaire afin que les parents puissent suivre les créations au jour le jour. Ce blog-ci, l’Ogresse de Compagnie, m’a donc permis d’une certaine façon de financer la fin de mes études (master d’arts plastiques puis diplôme d’art thérapeute) en me faisant connaitre des parents ou des lieux qui cherchaient une animatrice.

 

Bloguer m’a offert des chances incroyables.

2011. Moi qui vient du fin fond de la campagne normande, qui n’ai absolument aucun contact dans les hautes sphères, aucun passe droit, je me suis retrouvée invitée à 23 ans au ministère de la culture en compagnie d’Anish Kapoor qui exposait pour Monumenta. Le Rêve! Le saint graal! La vérité j’étais bien intimidée assise entre la journaliste du monde et celui du figaro. Je faisais tâche avec mon look de midinette. Et au cocktail je n’ai pas eu assez de courage pour dire trois mots à cet artiste que j’admire tant. Mais qu’importe j’étais là.
D’autres invitations ont suivi dans les musées, chateaux, ect. Vernissages presse, cocktails, conférences.

D’ailleurs petite parenthèse dans le récit, je me sens toujours un peu comme une imposture aujourd’hui mais j’y ai pris goût. Je me dis après tout que j’ai gagné ma place. Finalement pas besoin d’être une fille à papa, le travail paie aussi.

2014 – 2015: Trou noir. Grosse pause. Plus rien ou presque.

Ni sur ce blog, ni sur l’autre.

Pourquoi? Parce que blogueuse n’est pas un métier ( ou c’est rare) et que malheureusement les blogs suivent aussi les aléas de la vie. Et une très grande fondation d’art contemporain m’a extrait toute sève créatrice. Me prenant envie, temps et énergie.

Et puis petite ogresse a débarqué. Et les bébés ils n’aiment pas ça dans le temple de l’art. Et ma chef encore moins. Alors j’ai été contrainte d’arrêter ce métier que j’aimais tant.

Je vous passerai les détails.

IMG_2521

Aujourd’hui, c’est Petite Ogresse qui a bouleversé ma façon de bloguer. Déjà, je me suis mise à suivre de supers mamans qui m’ont fait rêver, rire, m’ont ému. M’ont donné de bons conseils comme l’auraient fait des copines ou la maman que je n’ai plus. Et m’ont fait dire que finalement on peut être dans l’intime sans être dans l’impudeur. On peut se livrer sur un blog quand on aime partager.

Petite ogresse m’a insufflé un nouveau souffle de créativité. J’ai 1000 projets.
J’ai envie de continuer à bloguer ici et sur L’Ogresse de Paris, de proposer un contenu de qualité (j’essaie au moins). J’ai voulu un joli visuel pour que cela soit plus confortable pour vos yeux. Je suis plus à l’écoute de ce que je suis aussi. Et je souhaite que mes blogs me ressemblent davantage.

Alors attention! C’est le moment où je vais démarrer mon discours de remerciement façon oscars:

Merci aux blogueuses dont j’ai croisé la route en vrai ou sur la toile. Merci aux lecteurs fidèles qui me suivent et m’encouragent depuis 7 ans. Merci aux nouveaux venus qui me boostent par leurs visites. Merci à Mr Ogre, mon premier supporter qui a réalisé avec brio ce nouveau site (belle preuve d’amour pour une blogueuse hein!). Et merci à toi petite ogresse, ma jolie muse, ma force, ma joie.

Alors bienvenue dans la nouvelle maison de l’Ogresse, aux fondations plus solides, construite avec amour, décorée avec soin, les fenêtres ouvertes sur le monde, la porte toujours prête à laisser entrer des visiteurs, amis de passage, amis de toujours.

  • delphine (20 juin 2016)

    Quel joli billet, vraiment ! Oui je pense aussi qu’on peut être dans l’intime sans être dans l’impudeur.
    Mon blog a énormément évolué aussi et je pense que j’ai un peu perdu les fidèles du début sans forcément trouver de nouveaux lecteurs, mais mon blog qui commence à être un peu vieux m’apporte un espace de liberté que je chérie beaucoup.
    Longue vie à ce nouvel espace et à tous tes projets
    ps: quelle jolie photo où on voit le petit minois de Mlle ogresse
    ps 2 : c’est joli ici !

    • ogresse (20 juin 2016)

      Merci beaucoup Delphine.
      Tu n’as pas perdu tout le monde tu vois puisque je suis toujours là même si je commente peu. Je suis comme toi, je crois qu’avec le temps je suis de plus en plus décomplexé dans ma façon de bloguer.
      C’était une de mes questions de savoir si on verrai le minois de la miss ici… Finalement comme on la voit de temps en temps sur d’autres sites ou réseaux sociaux on a decidé avec l’ogre qu’il n’y avait pas de souci si on se posait des limites. Et oui je suis d’accord avec toi il a bien travaillé. Moi la touche c’est l’aquarelle

  • niki (20 juin 2016)

    je trouve petite ogresse totalement craquante – et ce nouveau blog, d’approche différente de l’autre, est tout aussi prometteur

    • ogresse (20 juin 2016)

      Merci Niki pour les jolis compliments.
      Petite ogresse l’a bien compris et est déja tres chipie.
      En tout cas reprendre ce blog là me booste vraiment pour l’autre, comme quoi.

  • Fannette (20 juin 2016)

    Quel beau texte ma belle Ogresse ! Oui tout doux dans ce monde tout gris aujourd’hui. Un soleil ! C’est un beau résumé, ce n’est pas exercice si facile à faire ça les résumés ! Les petites ogresses donnent un nouveau souffle je suis d’accord !! comme si on était capable de + !
    Mr Ogre a fait du beau travail 🙂 il a plein d’atouts celui là !

    • ogresse (20 juin 2016)

      Oui celui là on le garde bien au chaud contre soi Merci pour ton joli message ! Les petites ogresses ça rend plus forte, plus douce, plus tout en fait… Et la tienne fait indéniablement partie du club !

  • Cynthia (5 septembre 2016)

    Le chemin de l’équilibre entre le pro et le Perso n’est pas chose aisée à trouver
    Visiblement tu es sur le bonne voie et je te souhaite le meilleur et régularité pour la suite !

    • ogresse&cie (6 septembre 2016)

      Merci pour ton message et ta venue ici. Ça fait longtemps que je lis ton blog donc ça me fait très plaisir. Je prend avec joie tes encouragements. J’espère trouver mon équilibre, pour le moment je fais ce que j’aime c’est déjà beaucoup.

DEPOSEZ UN PETIT MOT DOUX

Votre adresse mail ne sera pas publié

You Might Also Like

Here you can find the related articles with the post you have recently read.